Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Masters 1000 de Montreal: Zverev poursuit son ascension

Masters 1000 de Montreal: Zverev poursuit son ascension

Alexander Zverev, vingt ans et déjà huitième joueur mondial, poursuit sa folle ascension en remportant, à Montreal, son cinquième titre de la saison. Durant son escapade québécoise, l'Allemand s'est, notamment, défait de Roger Federer en finale et de la révélation du tournoi et tombeur de Nadal, le joueur local Denis Shapovalov, en demi-finale. Retour sur ce Masters 1000 de Montréal, où les nombreux absents ont eu tort de ne pas se mêler à la bataille.

Masters 1000 de Montreal: Zverev poursuit son ascension

Depuis des années, on attendait la relève de cette génération exceptionnelle menée par les quatre fantastiques du tennis mondial. On a cru en certains joueurs comme Donald Young,Bernard Tomic, Alexandr Dolgopolov, Fabio Fognini, Grigor Dimitrov, et bien d'autres encore. Malheureusement, aucun d'eux n'a jamais été en mesure de déranger durablement les membres du Big Four et prétendre à un sacre dans les tournois majeurs ou dans les Masters 1000. Aujourd'hui, une nouvelle génération de joueurs aux dents longues veut déloger l'ancienne garde. Ce groupe de jeunes est mené par le très talentueux Alexander Zverev, qui semble prendre une nouvelle dimension en cette année 2017. Le longiligne joueur allemand vient, en effet, de remporter le cinquième titre de sa saison, et compte déjà deux Masters 1000 en 2017. Au Canada, Zverev est arrivé en pleine confiance, puisqu'il vient de remporter l'ATP 500 de Washington qui s'est déroulé la semaine précédente. Ainsi, malgré une entame de tournoi très compliquée face à Gasquet, face auquel il a dû sauver trois balles de matchs, le frère de Mischa a mené son tournoi sur un rythme de croisière. Le septième joueur mondial n'a plus cédé la moindre manche: il nous a gratifié de quelques hotshots face au fantasque Nick Kyrgios en huitièmes de finale, a mis fin à l'aventure de la coqueluche locale Denis Shapovalov en demi-finales et est devenu le premier membre du top 100 à avoir battu un Federer, certes affaibli par un problème au dos, en 2017. Avec ce succès de prestige, le nouveau protégé de Juan Carlos Ferrero ne se positionne plus comme un simple espoir, mais déjà comme l'un des principaux outsiders aux titres majeurs. Ainsi, il aura très vite l'occasion de faire valoir son nouveau statut lors de l'US Open, dernier tournoi de l'année, qui ne commence que dans trois seulement. On va se régaler les enfants.

Quelques semaines après son huitième sacre à Wimbledon, et après quelques hésitations, Roger Federer a fait son retour sur les courts à Montréal, où il n'avait plus joué depuis 2011. L'évènement tennistique québécois demeure, d'ailleurs, l'un des rares tournois qui échappe encore au Suisse. Ainsi, sans être exceptionnel, Federer a affiché un niveau de jeu très solide tout au long de sa semaine montréalaise. Ainsi, durant son périple canadien, le troisième joueur mondial a facilement disposé de l'invité local Polansky, a éprouvé quelques difficultés pour se défaire de David Ferrer, s'est extirpé du piège Roberto Bautista Agut et a mis fin à la belle semaine de la surprise néerlandaise Robin Haase. Toutefois, hier, le Suisse a montré des signes d'inquiétude face à Zverev: si le fait d'avoir été battu par le jeune allemande n'est pas infamant en soit, son incapacité à défendre ses chances convenablement à cause d'une éventuelle blessure au dos peut faire tiquer n'importe quel passionné qui a pris le temps de regarder le match (entre deux caviars de Neymar). Si bien que, maintenant, Federer n'est pas sûr de participer au Masters 1000 de Cincinnati qui se déroule cette semaine. A court terme, ce grain de sable dans l'engrenage du Bâlois n'arrange pas ses affaires dans sa course pour reconquérir sa première place mondiale. En effet, son absence dans l'Ohio laissera obligatoirement Nadal prendre le trône du tennis mondial. Toutefois, il faut relativiser et se rappeler qu'aucun joueur de tennis avant lui n'est resté compétitif à trente-six ans.

Le très prochain numéro un mondial, lui, a vu sa route s'arrêter assez prématurément à Montréal. En effet, alors qu'il avait la possibilité de déloger Murray de sa place de numéro un mondial en se hissant en demi-finale du Masters 1000 canadien, Rafael Nadal a vu son escapade s'achever dès les huitièmes de finale face à l'espoir local surmotivé Denis Shapovalov. Dans un match qui semblait à sa portée, le Majorquin a déjoué malgré les nombreuses occasions qu'il s'est procurées sur le service de son très jeune adversaire. Toutefois, ce surprenant coup d'arrêt n'enlève en rien la saison 2017 de haut vol que réalise le décuple vainqueur de Roland-Garros: ses efforts lui permettent, d'ailleurs, de reconquérir la première place mondiale, trois ans après l'avoir laissée à Novak Djokovic. Son légendaire oncle Toni peut être fier d'assister à une telle dernière année sur le circuit

Si l'édition 2017 du Masters 1000 de Montréal a enregistré un nombre d'absences conséquentes (Andy Murray, Novak Djokovic, Stan Wawrinka ou Marin Cilic, pour ne citer qu'eux), elle a permis à certains joueurs de s'illustrer, voire même de se révéler à la planète tennis. C'est notamment le cas Dennis Shapovalov. A seulement 18 ans, le natif de Tel-Aviv a atteint sa première demi-finale de Masters 1000. Grâce au soutien sans-faille du public, le jeune joueur a réussi à renverser des montagnes tout au long de cette semaine. Tout d'abord, lors de son entrée en lice, il a sauvé trois balles de matchs avec un sang-froid implacable pour renverser le brésilien Dutra Silva. Ensuite, le résident de Nassau la meilleure victoire de sa carrière face à Rafael Nadal, malgré les assauts répétés de l'Espagnol sur sa mise en jeu lors de la manche ultime. Toutefois, après une victoire solide contre le discret joueur français Adrian Mannarino, Shapovalov a cédé face à l'insubmersible Zverev, malgré une belle résistance. Ainsi, alors qu'il était classé autour de la 130ème place mondial au début du tournoi (il se trouvait autour des 350 en début d'année), ce jeune gaucher au revers à une main réussit une entrée tonitruante dans le top 100 et pointe désormais au 67ème rang à l'ATP. 

 

Denis Shapovalov, jeune espoir du tennis canadien

Denis Shapovalov, jeune espoir du tennis canadien

Les coups de la semaine

Avec Roger Federer, Nick Kyrgios, Jack Sock et Denis Shapovalov