Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

On continue notre série de présentations des principaux protagonistes de ce Roland-Garros 2017. Avant de se pencher, demain, sur le top 5 (amputé de Federer), on s'intéresse aujourd'hui, à cinq nouveaux joueurs: Jo-Wilfried Tsonga, Kei Nishikori, Milos Raonic, Dominic Thiem et Milos Raonic.

Jo-Wilfried Tsonga (32 ans, France, n°13)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Forme du moment

En à peine cinq mois, la saison de Jo-Wilfried Tsonga a connu des rebondissement. Tout d'abord, le Manceau a réalisé des mois de janvier et de février d'excellente facture. Après un quart de finale à Doha, le treizième joueur mondial s'est hissé encore en quarts de finale de l'Australian Open (où il s'est un peu embrouillé avec Stan Wawrinka). Ensuite, l'ancien cinquième joueur mondial a profité de cette dynamique encourageante pour s'imposer coup sur coup à Rotterdam et à Marseille. Ces résultats lui avaient, alors, permis de retrouver sa place dans le top 10. Toutefois, l'arrivée d'un heureux évènement a quelque peu chamboulé la saison de l'ancien égérie des Kinder Bueno. Ainsi, pour vivre pleinement cet évènement unique, le numéro un français s'est fait sortir dès son entrée en lice à Indian Wells et a renoncé à disputer Miami pour rester au chevet de sa compagne. Depuis, Tsonguix a peiné à retrouver sa dynamique de début de saison lors du passage sur la terre-battue. En se faisant, d'abord, éliminer dès son entrée en lice à Monte-Carlo, le Sarthois s'est, ensuite, blessé à l'épaule à Madrid. Ainsi, pour trouver des repères avant Roland-Garros, il s'est aligné à la première édition du tournoi de Lyon, dont il est l'ambassadeur.

Roland et lui

Tsonga est passé par toutes les émotions à Roland-Garros. On se souvient de certains moments d'allégresse que le Manceau a partagés avec le public parisien, à l'instar de sa victoire en cinq sets face à Kei Nishikori en quarts de finale de Roland-Garros en 2015 ou de son match énorme pour sortir Federer en trois petits sets en 2013. Jo a également traversé des instants de tristesse à la Porte d'Auteuil, comme l'année dernière où il s'est trouvé en incapacité de défendre ses chances face à un adversaire à sa portée, Ernests Gulbis (et dans un tableau dégagé). La déception a également effleuré l'esprit du numéro un français, comme en 2011 où il s'incline face à Stan Wawrinka en cinq manches, et après avoir mené deux sets à zéro, ou comme en 2013 où il regrette de ne pas avoir été porté par le public pour sa première demi-finale à Paris (à cause du match épique qui avait précédemment opposé Novak Djokovic à Rafael Nadal). 

Pronostic

Si on excepte son abandon de l'an dernier face à Gulbis et sa défaite renversante face à Wawrinka en 2011, Tsonga s'est toujours hissé en deuxième semaine de Roland-Garros depuis 2009. S'il devrait vraisemblablement hériter du statut de tête de série numéro douze du tournoi, ses potentiels adversaires en huitièmes de finale se nommeraient Marin Cilic, Milos Raonic, Dominic thiem et Kei Nishikori. Pour pouvoir se hisser en quarts de finale de Grand Chelem pour la quatrième fois consécutive, il faudra sortir un gros match face à l'un de ses adversaires

 

Kei Nishikori (27 ans, Japon, n°9)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Forme du moment

Kei Nishikori connaît un début de saison assez contrasté. Tout d'abord, le japonais a tenu son rang et s'est montré très solide lors de la saison sur dur. Ainsi, on l'a vu sacrément mettre à mal Roger Federer en huitièmes de finale de l'Australian Open avant de se qualifier coup sur coup pour les quarts de finale des Masters 1000 d'Indian Wells et de Miami. Toutefois, à cause d'une blessure au poignet, le natif de Shisame n'a pas réussi à défendre ses chances sur terre-battue comme il le souhaitait. Ainsi, il a dû déclarer forfait avant son quart de finale face à Djokovic à Madrid, avant que Juan Martin Del Potro lui indique la porte de la sortie dès les huitièmes de finale de Rome. Forcément, quand on compare ces résultats à ceux qu'il avait brillamment obtenu en 2016 (finale à Barcelone et demis à Madrid et à Rome), on comprend pourquoi le joueur japonais de 27 ans a (un peu) reculé dans la hiérarchie du tennis mondial.

Roland et lui

Depuis quelques années, Nishikori nous a toujours un peu déçu à Roland-Garros. Alors que les résultats qu'il réalisait sur les tournois de préparation laissait augurer une place parmi les potentiels demi-finalistes de Roland-Garros, le japonais a finalement échoué avant. Pour la plus grande joie des spectateurs français, il faut dire que ses deux derniers bourreaux à Roland-Garros se nomment Jo-Wilfried Tsonga (en quarts de finale de l'édition 2015) et Richard Gasquet (en huitième de finale l'année dernière), et qu'ils avaient sorti l'artillerie lourde face au joueur nippon. Toutefois, notamment face au joueur biterrois et face à Klizan au premier tour de l'édition 2014, Nishikori s'est toujours incliné à Roland dans des matchs où il n'a pas su hausser son niveau. 

Pronostic

Malgré les différentes blessures qui ont jalonné sa saison, Kei Nishikori reste un joueur redoutable sur terre-battue. Son déplacement vif, son très bon sens tactique et son jeu relativement complet (ponctué d'un revers à deux mains à l'efficacité chirurgicale) constituent des atouts non négligeables pour le joueur japonais. Toutefois, on sait que, récemment, Nishikori a eu des problèmes à la hanche. Hors, la terre-battue reste une surface qui requiert d'avoir de très bons appuis, d'où l'importance d'avoir ses membres inférieurs (hanche, les adducteurs, les ischio-jambiers, les psoas-illiaques, jusqu'aux muscles du pied) en bonne forme. Sans quoi, les chances d'un joueur à Roland-Garros s'amenuisent considérablement (jurisprudence Tsonga l'an dernier). Malgré cela, on peut compter sur la présence de Nishikori en huitièmes, voire en quarts de finale.

Marin Cilic (28 ans, Croatie, n°8)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Forme du moment

Après une fin de saison 2016 en boulet de canon, Marin Cilic vit un début de saison 2017 mitigé. Presque inexistant sur dur alors que son jeu s'exprime le mieux sur cett surface - le Croate a pris la porte dès le deuxième tour en Australie et n'a pas gagné un match à Indian Wells et à Miami - le huitième joueur mondial a effectué la meilleure saison sur terre de sa carrière, grâce à deux quarts de finale à Rome et à Monte-Carlo et un titre à Istanbul.

Roland et lui

Roland-Garros est le tournoi du Grand Chelem qui réussit le moins à Marin Cilic. En effet, alors qu'il s'était imposé à l'US Open en 2014 et qu'il dispute fréquemment les quarts de finale de Wimbledon, la meilleure performance du numéro un croate n'a jamais fait mieux que les huitièmes de finale à Roland-Garros (en 2009, 2010 et 2015). L'année dernière, Cilic s'était incliné dès son entrée en lice.

Pronostic

On verra certainement Marin Cilic en huitièmes de finale, même si on n'est pas à l'abri d'une surprise d'ici-là. Le joueur croate pourra, notamment, s'appuyer sur son puissant service pour avancer dans le tournoi. 

Dominic Thiem (23 ans, Autriche, n°7)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Forme du moment

Le constat est simple: derrière Rafael Nadal, Dominic Thiem semble le joueur le plus fringuant sur terre-battue cette saison. Sur sa surface de prédilection, le joueur autrichien de 23 ans s'est montré implacable: après un titre à Rio au mois de février, le septième joueur mondial s'est illustré à Barcelone et à Madrid, où ses frappes lourdes lui ont permis de se hisser en finale. A chaque fois, Thiem est tombé face à Rafa. Cependant, dans la capitale espagnole, les deux joueurs ont disputé un premier set de haute volée, tant il voulait tous deux imposer leur rythme. La cerise sur le gâteau est venue à Rome, où le successeur de Thomas Muster à la tête du tennis autrichien est devenu le premier joueur à venir à bout du nonuple vainqueur de Roland-Garros sur terre-battue. Toutefois, alors que tout le monde le voyait soulever son premier Masters 1000 dans la capitale italienne, il a subi une lourde correction face à un Novak Djokovic revigoré (c'est l'effet du crocodile).

Roland et lui

Roland-Garros a été le lieu de l'explosion du talent du joueur autrichien à la face du monde. En effet, alors qu'il n'était pas parvenu à dépasser le deuxième tour à Paris, Thiem a profité de l'expérience qu'il avait acquise sur les différents tournois précédant le Grand Chelem parisien, ainsi que d'un tableau plutôt dégagé (il aurait pu se frotter à Nadal et à Tsonga avant que ces derniers ne jettent l'éponge) pour se hisser dans le dernier carré. Les spectateurs de la Porte d'Auteuil étaient, alors, tombés sous le charme de ses frappes lourdes et liftées et de son très beau revers à une main. 

Pronostic

Avec ses dernières performances sur terre-battue, ses frappes lourdes qui se marient parfaitement avec la terre-battue et la progression constante qu'il affiche, Dominic Thiem est perçu comm l'un des outsiders à la victoire finale cette année et comme un potentiel vainqueur du Grand Chelem parisien dans les années à venir. Pour mesurer au mieux ses chances, il faudra observer ce que lui réservera le tirage au sort du tableau final (qui aura lieu vendredi). Toutefois, on peut parier qu'il sera de nouveau présent dans le dernier carré du tournoi parisien, sauf imprévu (ou un duel face à Rafa en quarts de finale).

Milos Raonic (26 ans, Canada, n°6)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 6)

Forme du moment

Après une année 2016 exceptionnelle ponctuée par une demi-finale à l'Australian Open, une finale à Wimbledon et une troisième place mondial, Milos Raonic rentre quelque peu dans le rang en 2017. Il faut dire que le joueur canadien n'a pas été épargné par les blessures cette année. Malgré un quart de finale à l'Open d'Australie où il se fait dominer de bout en bout par un Rafael Nadal de nouveau rugissant, le gros serveur n'a pu défendre ses chances à Indian Wells, Miami et Monte-Carlo à cause d'un muscle ischio-jambiers douloureux. Cette absence a, d'ailleurs, fait sorti le protégé de Ricardo Piatti du top 5. C'est donc sur terre-battue, qui ne demeure pas sa surface de prédilection, que le grand joueur de 196 centimètres a du relancer sa saison. Suite à une finale au tournoi d'Istanbul (où il a buté sur Marin Cilic, l'autre membre du top 10 engagé dans le tournoi), Raonic s'est hissé en huitièmes de finale de Madrid et en quarts de finale de Rome, où il s'est fait battre à la régulière par David Goffin et Alexander Zverev.

Roland et lui

En 2014, Raonic avait réalisé sa meilleure performance sur la terre-battue parisienne en se hissant en quarts de finale. L'an dernier, son parcours s'était arrêté un tour plus tôt, suite à une défaite face à la surprise du tournoi, Albert Ramos-Vinolas.

Pronostic

Même si la terre-battue n'est pas la surface qui convient le mieux à son jeu, Milos Raonic présente plus de garanties sur cette surface que les autres gros serveurs du circuit (comme Karlovic ou Isner). De même, le temps sec qui est annoncé pendant une bonne partie de la quinzaine parisienne peut avantager son service imprévisible, car le rebond sera plus élevé. Ainsi, le joueur canadien pourra, facilement, se hisser en huitièmes de finale. Au delà, ses chances d'avancer à Roland-Garros dépendront des adversaires face à qui il tombera.