Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

A J-6 avant le début de Roland-Garros, on dresse les chances de réussite de cinq nouveaux joueurs, dont deux français: Gaël Monfils, Lucas Pouille, Grigor Dimitrov, David Goffin et Tomas Berdych.

Gaël Monfils (30 ans, France, n°16)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Forme du moment

Après une année 2016 qui l'a vu, pour la première fois, terminer dans les huit premiers mondiaux, Gaël Monfils vit une saison 2017 assez compliquée. Pourtant, tout n'avait pas trop mal commencé avec un huitième de finale à l'Australian Open, dans lequel il n'était pas parvenu à créer l'exploit face à Rafael Nadal. Toutefois, la mécanique s'est rouillée à Indian Wells: suite à une défaite en huitièmes de finale face à Dominic Thiem, La Monf' a du se retirer des courts pendant quelques semaines pour soigner un genou et un tendon d'Achille douloureux. Après un retour raté à Munich et une défaite dès son entrée en lice à Madrid face à Gilles Simon, il a préféré renoncer à jouer Rome pour se préserver physiquement. Bref, comme chaque année à l'approche de Roland, Gaël Monfils semble à court de match avant de fouler les courts de la Porte d'Auteuil.

Roland et lui

Qui ne se souvient pas de son parcours hors du commun en 2008? Ce qu'il a réalisé cette année-là est le témoin parfait de l'imprévisibilité de Monfils. Alors qu'il était classé hors du top 50 et qu'il revenait à peine de blessure, le joueur français le plus spectaculaire a réussi une incroyable épopée en se hissant en demi-finale. Sur sa route, il sort miraculé de son troisième face au gaucher autrichien Jurgen Melzer, avant d'effectuer la danse motorisée du clip "Crank That" du rappeur Soulja Boy au tour suivant face au Croate (et désormais entraîneur de Federer) Ivan Ljubicic. Enfin, avant de s'incliner avec les honneurs contre Federer, il réussit le tour de force s'écarter la mobilette espagnole, l'inusable David Ferrer. Depuis, Sliderman n'a pas réussi à créer un exploit d'une telle ampleur à Roland, même s'il a, quand même, rejoint trois fois les quarts de finale (en 2009, en 2011 et en 2014). En 2016, un virus a eu raison de sa participation à Roland, au grand dam du public toujours friand de ses fantaisies.

Pronostic

Avant de poser un quelconque pronostic, une question importe plus que le reste: va t'il jouer à Roland cette année. On se souvient que, l'an dernier, Monfils avait fait l'impasse sur le tournoi de la Porte d'Auteuil et sur Bercy, au grand dam des passionnés de tennis parisiens. Finalement, la seule façon de le savoir sera d'observer s'il s'entraînera à Roland cette semaine, juste avant le début du tournoi principal. 

Lucas Pouille (23 ans, France, n°17)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Forme du moment

Lucas Pouille confirme sa saison 2016 exceptionnelle, qui l'aura vu passer de la quatre-vingt-dixième place mondiale à la quinzième. Malgré un Australian Open raté à cause d'une blessure au pied, le protégé d'Emmanuel Planque s'est ressaisi en atteignant coup sur coup la finale du tournoi de Marseille et les demi-finales de Dubaï. Toutefois, le point d'orgue de sa saison a été réalisé sur terre-battue, puisque le Nordiste a rejoint le dernier du Masters 1000 de Monte-Carlo avant de remporter le premier titre de sa saison à Budapest. Même s'il a connu quelques difficultés à Madrid (où il était malade) puis à Rome (où il est tombé sur Querrey qui a enfilé les aces comme on enfile un paquet de M&M's), Pouille peut arriver serein à Roland-Garros, où il s'entraîne  depuis quelques jours en compagnie de Richard Gasquet.

Roland et lui

Pour Lucas Pouille, Roland-Garros représente les belles années de son adolescence passées à s'entraîner au CNE, la ruche du tennis français qui forme ceux qui sont destinés à être les champions de demain. Ensuite, Roland-Garros a été le lieu de la révélation du Français auprès du public français. Alors âgé de 19 ans, il avait atteint le deuxième tour du tournoi avec le statut de wild-card, avant de tomber sur Grigor Dimitrov. Toutefois, sa dernière expérience à la Porte d'Auteuil a laissé un goût d'inachevé aux passionnés de tennis: après une folle saison sur terre-battue (qui lui a permis de décrocher le statut de tête de série d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa jeune carrière), le dix-septième joueur mondial avait sombré dès le deuxième tour face à un qualifié slovaque. Depuis, Pouille s'est hissé en quarts de finale de Wimbledon et, surtout, en quarts de l'US Open après un match homérique face à Nadal en huitièmes de finale du tournoi new-yorkais.

Pronostic

A moins d'une blessure ou d'un jour sans, il serait vraiment étonnant de voir Lucas Pouille sombrer comme il l'avait fait l'année dernière. Il faut avouer que le français de 23 ans n'est plus le même joueur que celui qui avait débarqué à Roland-Garros en 2016. Entre temps, ses premières sélections en Coupe Davis, ses deux quarts de finale en Grand Chelem à Wimbledon et à l'US Open, sa capacité à garder la tête froide à toute épreuve ainsi qu'une accession dans le top 15 ont récompensé le travail sérieux de Pouille et de son clan et l'ont fait renter dans une nouvelle dimension sur le circuit. Ainsi, il devrait bénéficier du soutien sans faille du public français, qui a eu écho des exploits de celui qui incarne la relève du tennis tricolore. Plus proche que jamais des tout-meilleurs, Pouille et ses frappes lourdes devraient faire mouche sur la surface ocre de Roland-Garros et embêter les adversaires qui se dresseront sur la route de la Grande-Synthe. Ainsi, en attendant d'atteindre les sommets, Pouille peut viser une présence en deuxième semaine du tournoi parisien. Ca tombe bien, il devrait être, au moins, tête de série numéro 16 du tournoi: ainsi, il devrait affronter des adversaires à sa portée jusqu'au début de la deuxième semaine de Roland-Garros.

David Goffin (26 ans, Belgique, n°11)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Forme du moment

Petit à petit, David Goffin s'impose comme le petit gabarit redoutable du circuit. Grâce à un travail acharné et des résultats probants (quart de finale à l'Australian Open, finale à Sofia et Rotterdam), le joueur belge de 26 ans a effectué sa première entrée dans le top 10 à la fin février. Moins en vue qu'en 2016 sur la tournée américaine, le natif de Rocourt a, toutefois, réalisé une très solide saison sur terre-battue. Huitième de finaliste à Rome et quart de finaliste à Madrid, le temps fort du printemps de Goffin reste, cependant, une demi-finale à Monte-Carlo. Sur le Rocher, il s'est, notamment, défait de Dominic Thiem en huitièmes de finale, et est, surtout, venu à bout de Novak Djokovic en quarts, au terme d'un âpre combat. Ainsi, avec quarante matchs dans les pattes depuis le mois de janvier, Goffin se positionne comme l'un des joueurs qui a le plus joué sur le circuit cette saison.

Roland et lui

Roland-Garros restera à jamais comme le lieu de sa révélation au tennis mondial. En effet, en 2012, pour son premier tournoi du Grand Chelem, le Belge réalise un parcours atypique et glorieux. Après avoir été vaincu au dernier tour des qualifications, il s'est vu repêcher avant d'atteindre les huitièmes de finale et de prendre un set au grand Roger Federer. Le Suisse s'était, d'ailleurs, montré impressionné par la cadence que Goffin pouvait installer dans l'échange. De plus, sa couverture du court et son revers a tapé dans l'oeil des nombreux amateurs de la petite balle jaune. Quatre ans plus tard, ce joueur très mobile sur le court réalise à Paris son premier quart de finale de Grand Chelem. Il passe, même, tout près d'une qualification dans le dernier carré face au joueur autrichien Dominic Thiem.

Pronostic

Il l'a prouvé sur l'ensemble de la saison sur terre-battue (et même les années passées): David Goffin possède toutes les armes pour briller à Roland-Garros. Mobile, en confiance, capable de changer de rythme quand cela lui chante, complet techniquement (même s'il lui manque encore un peu de puissance) et redoutable tacticien, le joueur belge constituera assurément un véritable poison pour ses adversaires à Paris. Quart de finaliste l'an passé, il est, ainsi, probable qu'on le revoit au même stade cette année près du Bois Boulogne.

 

Grigor Dimitrov (25 ans, Bulgarie, n°12)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Forme du moment

S'il paraissait l'ombre de lui-même pendant deux ans, Grigor Dimitrov est passé aux choses sérieuses en ce début de saison 2017. Le Bulgare, qui a retrouvé la confiance et qui s'est affuté physiquement depuis le début de sa collaboration avec Dani Valverdu, a commencé l'année en trombe. Celui à qui on a, longtemps, affublé le surnom de "Baby Federer" s'est imposé à Auckland et à Sofia et a réalisé un parcours prodigieux à l'Australian Open. En effet, après avoir sorti Gasquet (au troisième tour), puis Goffin (en quarts) à la régulière, le joueur de 25 ans a réalisé un match d'anthologie face à Rafa en demi-finales: durant une longue bataille de plus de quatre heures et demi, Dimitrov a poussé le légendaire joueur espagnol dans ses derniers retranchements, avant de céder dans les tous derniers instants du match. Toutefois, depuis le début du milieu du mois de février, l'ancien compagnon de Maria Sharapova semble moins tonitruant. Sur terre-battue, qui n'est pas sa surface de prédilection, Dimitrov n'a gagné que deux petits matchs, même s'il s'est très bien battu face à Dominic Thiem à Madrid et face à Del Potro à Rome.

Roland et lui

Si son magnifique jeu d'attaquant peut faire des ravages à l'Australian Open ou à Wimbledon (où il a disputé les quarts de finale en 2014), Dimitrov n'a jamais réussi à faire briller sa gifle de coup droit sur les courts de Roland-Garros. En effet, la meilleure performance du Bulgare dans le seizième arrondissement de la capitale reste un troisième tour perdu face à Novak Djokovic en 2013. Depuis, il n'a plus gagné un match ici et avait, même, touché le fond sur le court numéro deux de Roland-Garros l'an dernier en perdant un match dont il avait la totale maîtrise.

Pronostic

Soyons honnête: avec son passif à Paris et ses aptitudes sur terre-battue, voir Grigor Dimitrov briller de manière éclatante à Roland-Garros serait une énorme surprise. Ainsi, le joueur bulgare ne devrait pas figurer dans les principaux prétendants au titre. Toutefois, son immense talent et son tennis champagne sont des arguments qui peuvent le mener au moins au troisième tour, même s'il faudra prier pour qu'il ne prenne pas un gros spécialiste de la surface ocre à ce stade. 

 

Tomas Berdych (31 ans, République Tchèque, n°14)

Les Previews de Roland-Garros (Partie 5)

Forme du moment

A 31 ans, Tomas Berdych connaît un début d'exercice 2017 qui le voit reculer dans la hiérarchie. En effet, alors qu'il était, depuis des années, un solide membre du top 10, le joueur tchèque se retrouve, maintenant, sous la menace d'une sortie du top 15. Après une mauvais fin de saison 2016 (gâchée par une opération à l'appendicite), et le recrutement de l'ancien vainqueur de Wimbledon Goran Ivanisevic, l'ancien quatrième joueur mondial ne semble pas parvenir à donner un nouveau souffle à sa carrière bien remplie et n'a plus battu un top 10 depuis un an. Malgré quelques bonnes performances ci et là (demi-finale à Rotterdam et à Doha, quart de finale à Indian Wells), Federer lui a adressé une belle fessée au troisième tour de l'Australian Open et sa saison sur terre-battue n'est guère époustouflante pour un joueur qui nous avait habitué à mieux (trois huitièmes de finale dans les trois Masters 1000 sur terre,  en tombant chronologiquement face à Cilic, Zverev et Raonic).

Roland et lui

A titre personnel, Berdych a souvent bien joué à Roland-Garros. En effet, le Tchèque s'est hissé deux fois en quarts de finale de Roland (en 2014 et l'année dernière) et sa meilleure performance reste une demi-finale en 2010: face au suédois Robin Söderling, le Tchèque avait mené deux sets à un avant de voir l'un des rares bourreaux de Rafael Nadal à Roland-Garros renverser la partie en sa faveur. Toutefois, demandez à certains joueurs français de parler du tchèque, ça leur rappellera de bons souvenirs. Lors de l'un de ses meilleurs Roland-Garros (en 2008), Michaël Llodra avait, alors, éliminé le quatorzième joueur mondial avant de tomber en huitièmes de finale face à celui qui devait incarner la relève: Ernests Gulbis. De même, Stéphane Robert avait crée l'une des plus grandes surprises de l'édition 2011: alors 140ème joueur mondial, il était venu à bout de celui qui avait disputé la demi-finale de l'édition précédente dès le premier tour. Enfin, au premier tour de Roland-Garros en 2013, Berdych a souri à un Gaël Monfils qui se remettait d'une douloureuse blessure au genou qui lui avait gâché la vie pendant une grosse partie de la saison 2012. Alors 81ème joueur mondial, le Parisien s'était battu comme un lion pour se défaire de son rival tchèque, dans un Court Philippe-Chatrier survolté.

Pronostic

Attention! Il serait hâtif d'enterrer Tomas Berdych après un début de saison délicat. Le Tchèque demeure l'un des joueurs les plus expérimentés du circuit et n'a plus connu de défaites surprenantes depuis quelques années en Grand Chelem. Toutefois, cette année, le joueur tchèque semble faire face à quelques limites quand il s'agit d'affronter des joueurs mieux classés que lui (qui exploite au mieux une tactique un poil prévisible qui consiste à faire le point sur son coup droit). De même, il n'es plus parvenu à créer un exploit en Grand Chelem depuis près de deux ans et demi et sa victoire à la régulière face à Nadal en quarts de finale de l'Australian Open. Ainsi, pour ce Roland-Garros, on peut très bien prédire une qualification en huitièmes de finale avant de prendre (sauf énorme surprise) un gros pois(s)on du tableau final.