Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Les Préviews de #RG2017 (Partie 2)

Les Préviews de #RG2017 (Partie 2)

Deuxième épisode des previews de Roland-Garros 2017. Aujourd'hui, on discute des chances de deux joueurs: Juan Martin Del Potro et David Ferrer.

Juan Martin Del Potro (28 ans, Argentine, n°33)

Les Préviews de #RG2017 (Partie 2)

Forme du moment

Après un come-back étincelant en 2016, Juan Martin Del Potro n'a que très peu foulé les courts en 2017. Le joueur argentin, qui a fait l'impasse pour l'Open d'Australie pour se reposer et préserver son poignet, a tout de même tenu tête à Djokovic à Acapulco et à Indian Wells et n'a rien pu faire face. Dernièrement, la Tour de Tandil a du déclarer forfait à Estoril suite au décès de son grand-père. Pour reprendre sa marche vers l'avant (et décrocher une place de tête de série à Roland-Garros), le géant argentin est encore au Masters 1000 de Rome, suite à sa victoire au premier tour contre Grigor Dimitrov.

Roland et lui

Del Potro a, souvent, bien joué à Roland-Garros par le passé. Les puristes se souviennent encore de sa demi-finale contre Federer en 2009, où il avait mené deux sets à zéro avant de voir le Suisse revenir de nulle part pour s'imposer et soulever la Coupe des Mousquetaires deux jours plus tard. Le même scénario s'est reproduit trois ans plus tard, mais cette fois-ci en quarts de finale. Toutefois, ce match face à Federer demeure sa dernière rencontre disputée à Roland-Garros. Cette longue absence s'explique logiquement par les nombreuses blessures aux poignets qui ont gâchés la vie de l'Argentin . Ainsi, pour la première fois depuis cinq ans, les amateurs de tennis pourront voir la Tour de Tandil dégoupiller à Roland.

Pronostic

Soyons honêtes, Del Potro est un faux 34eme joueur mondial. Le joueur argentin nous a prouvé l'an dernier qu'il pouvait battre n'importe qui quand il voulait. Même si son revers a perdu de sa superbe depuis ses multiples opérations au poignet, son coup droit sec demeure une arme redoutable. En revanche, depuis le début de l'année, Del Potro n'a gagné aucune de ses rencontres l'opposant à des joueurs du top 10. Normalement, sauf s'il va vraiment loin à Rome, il devrait se retrouver à peine dans le top 30 à Roland-Garros, ce qui veut dire qu'il retrouvera très certainement un membre du top 4 (Murray, Djokovic, Wawrinka ou Nadal) dès le troisième tour. Si on excepte Rafa, qui marche en ce moment sur la concurrence, un exploit contre les autres reste envisageable.

 

David Ferrer (35 ans, Espagne, n°30)

Les Préviews de #RG2017 (Partie 2)

Forme du moment

Le temps où David Ferrer était craint du circuit commence à remonter. L'ancien n°3 mondial présente un bilan négatif (pour le moment) cette saison suite à de nombreuses défaites au premier tour ( Rio, Buenos Aires, Miami, Barcelone). En tout, il n'a remporté que quatre matchs (si on excepte le forfait de Tsonga à Madrid) sur terre-battue cette saison. A deux semaines de Roland-Garros, cela n'incite pas à l'optimisme.

Roland et lui

Roland-Garros est, sans conteste, le tournoi du Grand Chelem qui a le mieux réussi à David Ferrer et à son jeu d'infatigable métronome. Quatre fois quart de finaliste (2005,2008,2014,2015), demi-finaliste en 2012, celui qu'on surnomme le Pou a même disputé la finale de l'édition 2013 (après avoir mis fin aux rêves de Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale dans un Philippe-Chatrier presque vide). En 2016, il avait atteint les huitièmes de finale, où il avait été sèchement battu par Tomas Berdych

Pronostic

Trentième joueur mondial cette semaine, David Ferrer rencontrera très certainement un membre du top 10 dès le troisième tour. Or, sa dernière victoire face à un top 10 remonte à Roland-Garros 2015. Pire, sa dernière victoire face à un top 15 (si on exclut le WO de Tsonga à Madrid) remonte à janvier 2016. De ce fait, même si Ferrer possède une expérience incroyable sur terre-battue, sa méforme actuelle est un argument qui peut peser contre ses ambitions. Ainsi, pour la première fois depuis 2010, le natif de Javea peut passer à la trappe avant le début de la deuxième semaine.