Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Ca y est! Le moment tant attendu par les amateurs de tennis du monde entier est arrivé: le tournoi mythique de Wimbledon (troisième levée du Grand Chelem) commence ce lundi. En attendant que les premières balles soient échangées sur le gazon londonien, on a décidé de faire preuve de pédagogie et vous expliquer les enjeux de cette édition 2016 du tournoi britannique. Sortez le blanc, les fraises et la crème

Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Djokovic: la passe de trois?

 

Comme vous le savez, Novak Djokovic confirme son emprise sur le tennis mondial au fur et à mesure que les semaines s'écoulent. Vainqueur de quatre tournois du Grand Cheleme d'affilée (ce qui n'est plus arrivé sur le circuit masculin depuis 1969), le Serbe vise le Grand Chelem (qui deviendrait doré s'il venait à remporter en plus les JO). Après l'Open d'Australie en janvier dernier et Roland-Garros il y a trois petites semaines, le numéro un mondial débarque à Londres avec beaucoup de confiance (même s'il n'a pas disputé la moindre rencontre sur gazon cette année). Double tenant du titre dans le temple du tennis, Djokovic semble avoir une route assez dégagée pour ajouter un troisième titre d'affilée dans sa besace. En effet, jusqu'en quarts de finale, le Serbe devrait s'économiser: pour commencer son tournoi, Nole devrait faire face au joueur local James Ward, avant un éventuel troisième tour contre Sam Querrey et un huitième de finale contre David Ferrer (qui semble moins explosif cette saison) ou l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Ce n'est qu'en quarts de finale que Djokovic se frotterait au gros bombardier canadien Milos Raonic (dont le service devrait faire à nouveau des ravages sur gazon) avant une demi-finale face à un Roger Federer qui revient de blessure et qui manque encore de repères.

Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Murray: le retour de la recette gagnante?

 

Trois semaines après avoir composté son entrée dans le club très restreint des finalistes des quatre tournois du Grand Chelem, Murray revient chez lui à Wimbledon. De nouveau entouré d'Ivan Lendl, qui fut son mentor lors de son sacre aux JO de Londres et à Wimbledon en 2013, le Britannique revient dans la plus prestigieuse des enceintes de tennis avec l'ambition de soulever son premier titre majeur depuis 2013. L'Ecossais clame tout haut ses ambitions: barrer la route de Novak Djokovic, dès maintenant. En effet, cela fait trois ans que Murray reste pleinement dans l'ombre de son rival serbe. Pourtant, Muzza pourrait mériter une place de numéro un mondial tant il aura disputé de finales de Grand Chelem et tant son jeu semble complet. Hélàs: à chaque qu'il rencontre Djokovic, on sent Murray tendu et inhibé. Ainsi, le retour d'Ivan Lendl, qui était parvenu à trouver la recette gagnante pour faire gagner deux titres majeurs à son poulain, devrait déshiniber Murray et lui donner de meilleures armes pour contrer la supérmatie Djokovic. De plus, son tableau devrait lui permettre de retrouver Djokovic en finale: sur sa route, il devrait croiser Paire, Kyrgios, Gasquet, avant un éventuel duel face à Wawrinka, qu'il a dompté il y a trois semaines à Roland-Garros.

Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Federer va t'il lancer sa saison à Wimbledon?

 

Après deux saisons 2014 et 2015 remarquables pour son âge assez avancé, la légende suisse subit des blessures physiques de plein fouet pour la première fois de sa carrière. Ainsi, depuis le début de la saison, Federer a fait face à un retrait de deux mois suite à une arthoscopie au genou, avant de voir un dos douloureux lui empêcher de défendre ses chances sur la terre-battue de Roland-Garros. De plus, le Suisse n'a pas profité de son retour sur gazon pour se rassurer: peu consistant en fond de court, il n'a brillé ni à Stuttgart (où il est tombé face au récent demi-finaliste de Roland-Garros Dominic Thiem), ni à Halle (où le jeune Alexander Zverev lui a piqué son bien). Habile communiquant (pour ne pas dire habitué de la langue de bois), Federer s'est montré rassurant face au parterre de journalistes à Wimbledon. Malheureusement, on sait que le Suisse devrait rencontrer Novak Djokovic, son bourreau londonien depuis deux ans, dès le demi-finale, qui n'a jamais paru aussi impressionnant. Entre temps, il pourrait défier le véloce japonais Kei Nishikori en quarts de finale, et Gilles Simon (ou Gaël Monfils) en huitièmes et le talentueux ukrainien Dolgopolov au troisième tour. Ce n'est pas le tableau le plus compliqué de la terre pour l'Helvète, mais les variations de Dolgopolov, le faux-rythme de Gilles Simon et la vélocité de Kei Nishikori sont des arguments qui appelle l'ancien numéro un mondial à la vigilance.

Les explications du tableau de Wimbledon 2016
Les explications du tableau de Wimbledon 2016
Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Wawrinka, Thiem, Raonic: pour dépoussiérer le palmarès?

 

Il est intéressant de constater que, depuis treize ans, seuls quatre joueurs ont gagné le célèbre tournoi londonien: Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray. Ainsi, on peut regretterce manque de vent de fraîcheur, dans ce tournoi réputé pour sa célèbre pluie. Pourtant, certains joueurs possèdent un profil pour concourrir à un éventuel titre sur le gazon anglais. Parmi eux, on peut penser à Stan Wawrinka. Le Suisse, qui s'est adjoint des services du vainqueur de l'édition 1996 Richard Krajicek, possède à première vue d'un jeu qui s'adapte au gazon: dôté d'un gros service et d'une puissance de balle impressionnante, le Suisse peut également abréger les échanges au filet. De même, parmi les outsiders , on peut noter la présence de Milos Raonic, demi-finaliste à Londres en 2014. Le Canadien au gros service a grossi son équipe en engageant le légendaire John McEnroe, dont les précieux conseils l'éclaireront pour améliorer sa vision du jeu sur gazon et son jeu au filet. Enfin, on peut évoquer le jeune autrichien Dominic Thiem, qui explose cette année en atteignant les demi-finales de Roland-Garros et en remportant déjà quatre titres cette saison. L'Autrichien, qui a un jeu assez semblable à celui de Wawrinka (les effets en plus), démontre de plus en plus qu'il possède les qualités pour devenir le numéro un mondial de demain. Après son titre sur gazon à Stuttgart, le jeune joueur de 23 ans, tête de série numéro huit du tournoi, peut avoir une carte à jouer cette année et prouver qu'il n'est pas qu'un simple bon joueur de terre-battue.

Les explications du tableau de Wimbledon 2016

Les Français peuvent-ils briller cette année?

 

L'an dernier, Wimbledon avait particulièrement bien réussi à la légion tricolore: on se souvient, en effet, de la qualification de Richard Gasquet en demi-finale et de celle de Gilles Simon en quarts. En revanche, le millésime 2016 risque d'être moins glorieux. Tout d'abord, nos deux meilleures chances en terre britannique risquent de s'affronter en huitièmes de finale. En effet, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, qui a lui-aussi disputé deux demi-finales à Londres, devraient s'entretuer pour obtenir un billet pour les quarts. Si on voit le verre à moitié plein, cela nous assurerait une place française en quarts de finale, à condition que les deux hommes ne connaissent aucun faux pas avant leur éventuel duel. De même, comme l'an dernier, Gaël Monfils et Gilles Simon devront se départager au troisième tour avant de faire face à Federer au tour suivant. Même si le Suisse n'est pas au meilleur de sa forme, est-ce que les deux français, dont l'un revient de blessure et ne semble pas à son aise sur gazon et l'autre ne convainc pas cette année, semblent en mesure de créer un gigantesque exploit contre le sextuple vainqueur du tournoi? On veut y croire pour eux, mais la tâche semble relevée. 

Deux autres têtes de série sont aux couleurs françaises: il s'agit de Benoît Paire et de Lucas Pouille. Cependant, on ne va pas mettre beaucoup d'espoirs sur ces deux joueurs. Tout d'abord, les deux joueurs vont rencontrer respectivement Andy Murray et Stan Wawrinka au troisième tour: même si on veut croire à l'exploit, le standing des deux joueurs risque d'être redhibitoire pour Paire et Pouille, dont l'affinité pour le gazon reste faible. Ainsi, la principale mission pour les têtes de série numéro vingt-six et trente-deux sera de respecter leur rang et de se hisser au troisième, et se faire plaisir sur le Centre Court.

D'autres tricolores auront l'occasion de tirer leur épingle du jeu à Wimbledon, à commencer par Nicolas Mahut. L'Angevin, très en vue lorsqu'il foule les pieds sur herbe, peut croire en l'exploit cette année. Déjà titré à Bois-le-duc, il pourrait retrouver David Ferrer au deuxième et créer une surprise en éliminant l'Espagnol, moins en verve cette saison. Toutefois, ses meilleures chances de sacre dans le temple du tennis se trouvent en double, où il fait figure de favori avec son coéquipier Pierre-Hugues Herbert (qui affrontera, lui, Kohlschreiber au premier tour du simple). Ensuite, d'autres joueurs peuvent légitimement passer le premier tour: on peut penser à Adrian Mannarino, huitième de finaliste en 2013, qui peut s'offrir un duel face à Djokovic sur le Central s'il parvient à venir à bout de l'espoir local, Kyle Edmund. On pense également à Edouard Roger-Vasselin, qui s'est extirpé des qualifications, et dont le service-volée peut le mener face à une belle opposition face au belge David Goffin, et à Julien Benneteau, qui peut espérer engranger une victoire encourageante dans son retour. Enfin, certains d'entre eux devraient rapidement nous quitter, même si on espère qu'ils vont défendre leurs chances comme des lions: en effet, Paul-Henri Mathieu fera face à l'étoile montante du tennis mondial, Alexandr Zverev, tandis que Jeremy Chardy pourra causer des soucis à Gaël Monfils. Enfin, il ne faut pas oublier les qualifiés Albano Olivetti (qui revient de très loin, après des années minées par les blessures) et Tristan Lamasine, qui vont profiter pleinement et n'auront rien à perdre dans leur premier tour, ainsi que l'atypique vétéran de la délégation française, Stephane Robert, qui fera face à Juan Martin del Potro. L'Argentin disputera, d'ailleurs, son premier tournoi majeur depuis près de trois ans.