Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Ce sera Muguruza-Williams!

Ce sera Muguruza-Williams!

Les demi-finales dames, d'une qualité inégale, se sont déroulées et ont désigné les deux finalistes de cette édition 2016 morose: demain, l'Espagnole Garbine Muguruza et l'Américaine Serena Williams se départageront demain pour savoir qui repartira avec le trophée de vainqueur du tournoi.

La pétillante Garbine Muguruza, en finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière.

La pétillante Garbine Muguruza, en finale de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière.

Muguruza insubmersible face à Samantha Stosur

 

La demi-finale la plus alléchante de l'épreuve féminine a tourné court. Garbine Muguruza a fait une seule bouchée de l'Australienne Samatha Stosur, finaliste à Paris en 2010. Lors du premier set, l'Espagnole a constamment agressé l'athlétique australienne sur sa mise en jeu, d'habitude redoutable. Ainsi, rien que sur la première manche, la finaliste du dernier Wimbledon a pris deux fois le service de la tête de série numéro 21 du tournoi Dans le même temps, la native du Vénézuela n'a pas arrêté de lacher ses coups. Muguruza a continué d'imposé son tempo dans la deuxième manche, jusqu'à mener 5-2. Même si elle a un peu tremblé au moment de conclure, la performance de Muguruza est à l'image de ce qu'elle a montré tout au long de la quinzaine: c'est solide, sérieux et efficace. Opposée à Serena Williams en finale, on ne cache pas qu'on soutiendra Muguruza, véritable vent de fraîcheur, et qui est en plus très sympathique en dehors des courts.

 

Même sans être à 100%, Williams est au-dessus de tout le monde

On ne sait pas si c'est rassurant pour Williams, ou si c'est inquiétant pour le tennis féminin, mais la numéro une mondiale s'est qualifiée en finale, sans jouer à son meilleur niveau. Face à une Kiki Bertens courageuse et qui ne s'est pas montrée ridicule pour sa première demi-finale, Williams s'est montrée laborieuse. Lente sur le court, auteure de 31 fautes directes (même si l'Américaine a réalisé beaucoup de coups gagnants), la protégée de Patrick Morautoglou a gagné son match au mental. Après un premier set gagné au tie-break (elle a, d'ailleurs, sauvé une balle de set), Williams s'est montrée un peu plus sereine lors de la seconde manche, malgré une alerte en début de set, après un break d'entrée de la Néerlandaise. Toutefois, on retrouvera la native de Sanigaw demain, dans sa quête pour remporter un 22ème titre du Grand Chelem.