Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
On a assisté au tirage au sort du tableau final de Roland-Garros

On a assisté au tirage au sort du tableau final de Roland-Garros

Cette semaine, j'ai eu l'immense honneur d'assister à la semaine des qualifications de Roland-Garros (je peux vous annoncer qu'il y aura un article sur mon expérience). Ce vendredi, c'est la Journée des Médias, qui commence en beauté avec le tirage au sort du tableau final de Roland-Garros.

On a assisté au tirage au sort du tableau final de Roland-Garros

Alors que le ciel s'est couvert de nuage gris ce vendredi et que Federer et Monfils ont annoncé qu'ils ne seraient pas de la partie, je me rends, pour la cinquième journée d'affilée, à la Porte d'Auteuil pour assister principalement aux qualifications du tournoi . Après avoir reçu un mail de l'organisation de Roland-Garros hier soir, je me rends au Centre des Loges, situé à l'Est du Court Suzanne-Lenglen, où se déroule le fameux tirage. Après avoir maintes fois répété à un agent de sécurité que je pouvais assister au tirage au sort, j'accède (avec un peu d'avance) à la fameuse salle où le déroulement du tournoi va se dessiner. Les journalistes de la presse, qui étaient peu nombreux cette semaine, arrivent en masse pour retirer leur accréditation et se pressent pour être aux avants postes de la cérémonie. Pêle-mêle, on retrouve des journalistes de l'Equipe, Eurosport, Les photographes se réunissent devant une table où les Coupes ont été disposées soigneusement. Petit à petit, les différents invités rejoignent la salle: parmi eux, on trouve Tony Estangueux, l'ancien champion de canoë-kayak et co-président de la candidature parisienne aux JO 2024 et Marie-José Pérec, la légende de l'athlétisme, championne olympique à Atlanta et à Barcelone.  On peut également apercevoir le nouveau directeur du tournoi, qui est également l'un de ces héros qui ont ramené la Coupe Davis à la France: Guy Forget.

Si les premiers journalistes affluent vers 10 heures 45, il faut attendre une heure pour que la cérémonie commence. Tout d'abord, on a le droit d'assister à une belle séance de masturbation des organisteurs du tournoi devant une vidéo où les joueurs vantent le prestige du tournoi. Ensuite, c'est au tour du président (décrié) de la FFT, Jean Gachassin, de prendre la parole pour prendre la défense du projet d'extension de Roland-Garros, dont l'avancée coince. Puis, c'est le juge arbitre du tournoi, Rémy Azémar, qui explique le déroulement de la cérémonie. Le placement des non-têtes du tounoi se fait électroniquement. Petit à petit, on voit le nom des joueurs et joueuses défiler.  Puis, Tony Estanguet tire les têtes de série. La salle retient son souffle quand elle voit Azarenka et Williams potentiellement s'affronter dès les quarts de finaleet rigole quand elle voit Mladenovic hériter de Francesca Schiavone dès le premier tour.

 

 

"Et là, je m'apprête à niquer tout le tournoi féminin"

"Et là, je m'apprête à niquer tout le tournoi féminin"

Le même procédé se répète pour le tableau masculin. Parmi les belles affiches du premier tour, on aura le droit à un Zverev-HErbert, Coric- Fritz. Marie-José Pérec débarque sur l'estrade. La malchance continue pour les principaux prétendants: Nadal prend Djokovic dès les demi, tandis que notre meilleur français affrontera le nonuple vainqueur en quarts. La tête de série numéro quatre se voit hériter d'un tableau de la mort: Fognini au troisième tour, Thiem en huitièmes, Tsonga en quarts et Djokovic en demi. L'assistance reste incrédule devant le tableau de l'Espagnol et des Français, pas du tout vernis par le tirage. Malheureusement, les meilleurs affrontements auront lieu avant la finale. Pour l'instant, le cru 2016 ne s'annonce pas comme le plus beau.