Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Nadal et Djokovic tranquilles, Azarenka en détresse, les Français convaincants.

Nadal et Djokovic tranquilles, Azarenka en détresse, les Français convaincants.

La journée de mardi a marqué la fin du premier tour, et l'entrée en lice de certains cadors comme Novak Djokovic, Rafael Nadal ou Serena Williams. Si certains d'entre eux ont assuré, d'autres figures du circuit ont calé directement. Enfin, les français ont offert de belles performances, dans l'ensemble, même si le baptême de feu pour certains a été difficile.

L'entrée en lice de Nadal et Djokovic (crédits photo: FFT)L'entrée en lice de Nadal et Djokovic (crédits photo: FFT)

L'entrée en lice de Nadal et Djokovic (crédits photo: FFT)

Nadal et Djokovic réussissent leur entrée, Murray au bout du suspense

Chez les hommes, peu de surprises se sont fait sentir ce mardi. Pour leur entrée en lice, Nadal et Djokovic n'ont pas traîné. L'espagnol a atomisé le gros serveur australien Sam Groth (6/1 6/1 6/1) tandis que Djokovic a fait du Taiwannais Lu son goûter (6/4 6/1 6/1). Mal embarqué la veille face au vétéran tchèque Radek Stepanek, Andy Murray a renversé la vapeur et s'est imposé au bout du suspense (3/6 3/6 6/0 6/3 7/5). D'autres têtes d'affiche se sont imposés sans vraiment trembler, comme Tomas Berdych. En revanche, la surprise du jour nous vient de Fabio Fognini, qui s'est incliné d'entrée face au fringuant Espagnol Marcel Granollers. En délicatesse avec son physique depuis le début de la saison, le bouillant Italien pourra se reposer et se marier avant de reprendre le chemin sur les courts.

La douleur de Victoria Azarenka (crédits photo: FFT)

La douleur de Victoria Azarenka (crédits photo: FFT)

Angélique Kerber et Victoria Azarenka prennent la porte et laissent un boulevard à Serena Williams

En revanche, la journée d'hier nous a donné des indications sur la suite du tournoi. On pense qu'un boulevard se dessine pour Serena Williams. En effet, l'Américaine, par ailleurs très solide face à la Slovaque Rybarikova, a pu admirer les sorties de route de deux de ses principales concurrentes. Tout d'abord, la n°3 mondiale et récente vainqueure de l'Open d'Australie, Angelique Kerber, a plié face à la Néerlandaise (très efficace en Coupe Davis) Kiki Bertens (6/2 3/6 6/3). L'Allemande, pas dans un bon jour, a multiplé les fautes directes et a subi le jeu très agressif de sa modeste adversaire. Si Kerber a déçu, on s'est senti vraiment mal pour Victoria Azarenka. La Biélorusse, qui effectue un retour tonitruant cette saison, a été coupé dans son élan par l'un de ses genoux. Ainsi, à l'entame du troisième set, la cinquième joueuse mondiale a effectué un faux mouvement, a poussé un cri de douleur et a éprouvé les pires difficultés pour marcher et jouer. En pleurs, elle a continué de jouer quelques jeux avant de devoir capituler face à un genou de plus en plus douloureux. Ainsi, pour la première fois en quinze ans, trois de dix premières têtes de série sont éliminées dès le premier tour. Sinon, on peut noter les victoires de Venus Williams, d'Andrea Petkovic, de Carla Suarez - Navarro ou de Timea Bascinszky, demi finaliste l'an dernier.

 

Mladenovic et Tsonga combatifs, la détresse de la bizuth Andriajafitrimo (crédits photo: FFT)Mladenovic et Tsonga combatifs, la détresse de la bizuth Andriajafitrimo (crédits photo: FFT)
Mladenovic et Tsonga combatifs, la détresse de la bizuth Andriajafitrimo (crédits photo: FFT)

Mladenovic et Tsonga combatifs, la détresse de la bizuth Andriajafitrimo (crédits photo: FFT)

Entrée convaincante pour Cornet, Mladenovic et Tsonga, Mathieu le "Marathon Man"

Nos Français ont réalisé un journée plutôt interressante. Pour son entrée en lice, Jo-Wilfried Tsonga a rassuré en s'imposant correctement face à l'Allemand Struff (6/3 6/4 6/4). Alors qu'on lui prédisait les pires peines du monde, Kristina Mladenovic a expédié l'ancienne vainqueure du tournoi, l'Italienne Francesca Schiavone (qu'on ne reverra plus à Roland) et s'est donnée un peu de confiance après un début de saison morose. Alizé Cornet n'a pas, non plus, fait de détails face à la Belge Flipkens, face à laquelle elle n'a concédé qu'un jeu. D'autres joueuses françaises expérimentées se sont illustrées, comme Virginie Razzano ou Pauline Parmentier La belle aventure se poursuit pour Paul-Henri Mathieu, qui a disputé un marathon de quatre heures face au colombien Giraldo, pour Nicolas Mahut, malgré son manque d'affinités pour la terre-battue, ainsi que pour l'atypique Stéphane Robert, qui a sorti le géant sud-africain Kévin Anderson en quatre sets. Commencé hier, le choc franco-français opposant le vétéran Benneteau et le jeune premier Pouille s'est achevé par la victoire du benjamin des deux joueurs. Toutefois, après una année 2015 gâchée par une pubalgie, le retour du joueur de 34 ans s'est montré très encourageant pour la suit. Pour son deuxième Roland-Garros, le jeune Quentin Halys a convaincu les foules en s'imposant nettement face au Coréen Hyeong Chug. Même si l'esploit n'est pas impossible, le prochain tour s'annonce plus compliqué face à Cuevas, l'Uruguayen spécialiste de la terre-battue. 

En revanche, les autres invités qui ont joué aujourd'hui n'ont pas existé et n'ont pu imiter les exploits de Myrtille Georges et de Matthias Bourgue. Chez les femmes, Océane Dodin a su inquiéter la Serbe Ana Ivanovic. Cependant, la Française s'est montrée trop irrégulière pour espérer l'emporter, même si elle a poussé l'ancienne vainqueur du tournoi au troisième set. Amandine Hesse, qui avait réussi l'exploit de passer un tour l'an dernier, s'est arrêtée d'entrée cette année face à la prometteuse Taylor Townsend, tout comme Alizé Lim face à l'Italienne Giorgi. Pour son premier Roland-Garros, la Français Tessa Adrianjafitrimo a concédé un double-bagel face à la Chinoise Wang. On espère pour elle qu'elle reviendra mieux préparé lors de son prochain Roland-Garros. Enfin, le jeune Grégoire Barrère n'a pas été ridicule face au treizième joueur mondial, David Goffin.