Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Monfils dompte Tsonga et retrouve Nadal.

Monfils dompte Tsonga et retrouve Nadal.

Monfils dompte Tsonga et retrouve Nadal.

Face à un Jo-Wilfried Tsonga transparent, Gaël Monfils n'a pas traîné (6/1 6/3) pour se hisser en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Plus solide dans l'échange que son adversaire ( le Parisien a commis deux fois moins de fautes directes que son adversaires), plus consistant au service ( Monfils a breaké six fois son compatriote), le protégé de Mikael Tillstrom n'a pas vacillé face à Jo Wilfried Tsonga qui a passé un sale après-midi, et confirme sa belle forme cette semaine.

 

D'emblée, la Monf' a mis la pression sur le service de son compatriote en le breakant d'entrée et dicte l'échange. Après avoir mené 3-0 dans la première manche, le joueur de 29 ans a connu un petit creux dans le quatrième jeu. Cependant, le neuvième joueur mondial n'en a pas profité pour rentrer dans le match, multipliant les fautes en coups droits et en revers. Ainsi, Monfils, qui aime s'afficher sur Periscope, n'a pas tremblé et a repris sa marche en avant et a pilonné son adversaire, qui fête ses 31 ans demain, sur son service . En 31 minutes, GM s'adjuge la première manche 6 jeux à 1.

 

Après avoir connu une entrée en matière semblable face à Roger Federer hier, on pouvait espérer un sursaut d'orgueil de la part du n°1 français. Hélàs, la huitième tête de série du tournoi n'a pas réussi à élever le niveau de son jeu et de son service. Malgré une légère résistance en début de second set, Tsonga a craqué à 3-1 pour Monfils. Le quinzième joueur mondial, lui, s'est montré rigoureux sur sa première balle et a su faire pression sur la deuxième balle de service de Tsonga pour l'emporter 6/3 dans la seconde manche.

Monfils dompte Tsonga et retrouve Nadal.

Demain, Monfils retrouvera le maître des lieux, Rafael Nadal. L'Espagnol, qui semble renouer avec son meilleur tennis, a maîtrisé Andy Murray (2/6 6/4 6/2). La combativité légendaire du natif des Baléares a été la clé du match. Malgré le résultat, les deux joueurs ont offert une première manche de grande intensité au public du court central du Monte-Carlo Country Club. Murray, qui a empêché Nadal de déployer ses lifts surpuissants de coup droit, a fait déjouer l'Espagnol avec ses frappes plates et sans puissance et a attendu le sixième jeu pour prendre les devants. Malgré une tentative de Nadal d'effacer son break à 4-2, l'Ecossais a fait parler son jeu de défense légendaire pour prendre le Taureau de Manacor par les cornes et s'offrir la première manche. 

 

Cependant, malgré la perte de la manche initiale, Rafa continue de se battre comme un lion. Petit à petit, le cinquième joueur mondial profite de la baisse progressive de régime de son adversaire pour installer son jeu et son fameux coup droit lifté. Ses efforts payent lors du septième jeu, au bout duquel le neveu du célèbre footballer espagnol Miguel Angel Nadal (qui est, notamment, passé par le Barça) a réussi à chiper la mise en jeu du récent père de famille. Ce break a complètement mis le nonuple vainqueur de ce tournoi dans les bons rails: porté par le soutien indéfectible du public monégasque, Nadal a retrouvé le jeu qui a fait de lui le roi de la terre-battue et ses coups tranchants ont noyé Murray. Impuissant, le dauphin de Novak Djokovic s'énerve, lâche prise petit à petit et laisse à son adversaire l'occasion de briller une dixième fois à Monte-Carlo.