Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
La France en Finale de la Fed Cup!!!

La France en Finale de la Fed Cup!!!

Il y a trois ans, l'équipe de France de Fed Cup était au bord du gouffre et luttait pour ne pas descendre en troisième division. Aujourd'hui, nos compatriotes se sont hissées en finale de la Fed Cup, après avoir éliminé des Néerlandaises qui se sont battues comme des lionnes. En novembre, elles essaieront d'en découdre avec les grandes favorites de la compétition: les Tchèques, menées par Petra Kvitova et Karolina Pliskova.

La France en Finale de la Fed Cup!!!

Après sa victoire en février au premier tour face à l'Italie, l'Equipe de France de Fed Cup a accueilli, le week-end dernier, les Pays-Bas à Trélazé. Si la mieux classée des joueuses de la team orange ne pointe qu'à la quatre-vingt-quatorzième position, la cohésion montrée par cette équipe lors du tour précédent face à la Russie. dépasse une simple somme d'individualités. La bande menée par Kristina Mladenovic et Caroline Garcia bénéficie du retour d'Alizé Cornet, peut-être pas toujours à l'aise en Fed Cup mais qui n'est jamais la dernière à aider ses coéquipières. Sur le papier, beaucoup d'amateurs de tennis auraient prédit une victoire assez facile des Françaises. Cependant, tout au long de ce week-end, les Néerlandaises ont manqué de peu de faire déjouer tous les pronostics.

 

Dès l'entame de la rencontre, les Néerlandaises ont prouvé que leur présence à ce stade n'était en rien surprenant. Efficace au service et transcendée lorsqu'elle joue en Fed Cup (à l'issue de ce week-end, la joueuse de 24 ans affiche un ratio effrayant de 15 victoires sur 16 matchs disputés), Kiki Bertens a tout de suite douché le public français en mangeant tout cru une Caroline Garcia qui a commis énormément de fautes dans tous les secteurs du jeu. Fort heureusement, Kristina Mladenovic a sauvé les meubles en venant à bout facilement de Richel Hogenkamp et permet à l'équipe de France d'égaliser à 1-1 avant la journée décisive du dimanche. Appliquée au service et agressive dans l'échange et sur la mise en jeu de son adversaire, la n°1 française reproduit l'inverse de la rencontre face à l'Italie au cours de laquelle Caroline Garcia avait permis à la France de ne pas sombrer après la défaite inaugurale de la grande blonde de Saint-Pol-sur-Mer.

Kiki Bertens, la terreur des Pays-Bas qui a porté son équipe à elle-seule.

Kiki Bertens, la terreur des Pays-Bas qui a porté son équipe à elle-seule.

Pendant que Nadal et Monfils en, la France et le Pays-Bas ont également offert un scénario épique. Tout d'abord, Mladenovic a laissé l'équipe orange mener 2-1 en perdant la bataille des "Kiki" face à une Bertens survoltée au service (7/5 6/4). Malgré sa belle résistance, la Française s'est montrée trop inconstante du fond et trop impuissante face au tennis offensif et au service de Bertens. Après une belle première manche, on a senti la 29eme joueuse mondiale perdre pied dans la seconde manche, malgré une vaine remontée en fin de match (pour remonter de 5-1 à 5-4). Dos au mur, l'équipe dirigée par Amélie Mauresmo doit s'en remettre à Caroline Garcia pour conserver ses espoirs de finale. Face à Aranxta Rus, la Lyonnaise s'est économisée et a accompli sa mission (6/3 6/4) en profitant du faible de son adversaire et sans pour autant impressionner par la qualité de son jeu.

Pour défier la paire Bertens-Hognekamp, Amélie Mauresmo réalise un coup de poker en alignant Mladenovic et Garcia, qui ont des automatismes en double ensemble mais qui ont puisé toutes deux de l'énergie suite à leurs deux matchs en simple. Dans une ambiance festive, les Bleues ont d'abord concédé la première manche, après avoir mené 3-0 dès l'entame de la rencontre. Longtemps irrégulières, capables de fautes directes énormes comme de points d'anthologie, les deux joueuses de 22 ans vont se réveiller (notammelent avec un smash rageur de Garcia pour mener 4-3) en milieu de deuxième set, où elle parviennent à breaker les descendantes de Guillaume d'Orange à 4-3 avant que Mladenovic n'égalise à une manche partout, suite à une volée croisée succédant à une vive première balle de "Caro". Libérées (délivrééééé) et poussées par un public fabuleux, les deux compères vont se démarquer d'entrée en prenant le service adverse et en restant insubmersible malgré les quelques occasions de retour de Kiki Bertens et de sa clique. Euphoriques, les deux jeunes femmes enchaînent les coups gagnants et douchent les derniers espoirs de qualification des protégées de Paul Haarhuis. Au terme de ce long et éprouvant week-end, les quatres joueuses françaises et le staff peuvent communier avec le public chaleureux de la LoireArena. Dans quelques mois, face à la redoutable République Tchèque, elles essaieront de soulever le premier titre de la France en Fed Cup depuis 2003. Après des années de galère, le bâteau français, mené par Amélie Mauresmo, flotte bel et bien de nouveau et augure de beaux lendemains.

Mladenovic (la blonde) et Garcia (la brune), soulagées après ce week-end riche en suspens.

Mladenovic (la blonde) et Garcia (la brune), soulagées après ce week-end riche en suspens.