Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Maria Sharapova annonce qu'elle se fait opérer des cordes vocales

Maria Sharapova annonce qu'elle se fait opérer des cordes vocales

Alors que certains ont pensé qu'elle prendrait sa retraite ce lundi, la championne russe à surpris tout le monde en annonçant qu'elle se retirerait des courts pendant quelques temps. Non pas à cause de son avant-bras, mais à cause de ses cordes vocales souffrantes qui l'ont rendu presque sourde.

Maria Sharapova annonce qu'elle se fait opérer des cordes vocales

Lundi 6 mars 2016. La veille, la presse sportive entre en ébulition suite à une notification sur le site de la championne russe. En effet, dans un court communiqué, celle-ci déclare qu'elle annoncera quelque chose d'important le lendemain. Pourquoi donc? Beaucoup de journalistes commencent, alors, à spéculer sur la possible retraite de la joueuse, en se rappelant de la sortie surprenante de Justine Henin en 2008. Après tout, depuis quelques années, l'ancienne numéro un mondiale n'a pas été épargné par les blessures: épaule, dos, cheville, et avant-bras ont empêcher "Masha" de rivaliser sérieusement avec Serena Williams.

 

A midi, Maria débarque dans une salle de presse de Los Angeles. Vêtue d'une veste de son équipementier Nike de couleur bleue turquoise, la longiline brindille blonde d'1m88 prend le temps de s'asseoir, sans dire bonjour aux journalistes présents. Ces derniers, se souvenant de la distance que peut avoir la diva du pays de Poutine avec certains de leurs confrères, ne s'étonnent guère. A l'affût, les scribes des plus grandes rédactions du monde entier attendent impatiemment la raison de leur venue. Certains ont déjà préparé leur dépêche titrée "Clap de fin pour Maria Sharapova" ou encore "Maria Sharapova range les raquettes". D'autres sont allés plus loin et ont déjà rédigé une biographie presque exhaustive du parcours de la russe: de son enfance près de Tchernobyl à son exil en Floride, en passant par son sacre suprise à Wimbledon en 2004 et par ses multiples blessures. Ainsi, en tournant la tête autour de la salle, on peut rapidement deviner, par leur allure hirsute et par leur transpiration, ceux qui ont passé leur nuit à tapoter sur Word. 

 

Pendant quelques minutes, Sharapova et son agent restent assis devant une foule d'une centaine d'ordinateurs, sans dire un mot. Le regard olive de la belle blonde se ballade dans la salle, comme si elle semble attendre quelqu'un spécifiquement. Soudain, une petite femme brune d'une quarantaine d'année, aux lunettes carrées noires, parcourt la salle, emprunte une chaise et la place juste à la gauche de celle qui a gagné 5 titres du Grand Chelem tout au long de sa carrière. Maria commence, alors, à bouger les mains; au même moment, la mystérieuse femme se charge de lire un communiqué rédigé pour l'occasion:

 

"Si je vous ai réuni aujourd'hui, c'est pour vous informer que je me retire pendant quelques semaines des courts."

 

A la lecture de cette première phrase, on peut déceler le sourire mal dissimulé de certains journalistes, dont le pronostic semble bien parti pour être avéré.

 

" Depuis trois semaines, je suis dans l'incapacité de parler. Au départ, je me suis dit qu'il s'agissait de la routine: il m'arrive, en effet, de connaître des périodes de deux jours sans que je ne puisse m'exprimer. Mais, après une semaine, je me suis vraiment inquiété. Je me suis donc entretenu avec mon médecin, et après un scanner, ce dernier a décelé une déformation de mes cordes vocales. Je me ferais opérer demain à Los Angeles et ".

 

La joueuse de tennis voit alors des paires de balles de tennis sortir des visages des journalistes. Certains, presque hilare, se demandent s'ils font face à une supercherie. Face au silence dans la salle, Sharapova, aussi créatrice d'une marque de bonbons Sugerpova, distribue sa collection de bouteilles d'eau sobrement nommée "Shaguapova" et annonce que ces produits seront disponibles dans plusieurs magasins, tels que Colette ou Macy's. Surtout, elle dévoile, en exclusivité, qu'elle travaille sur une sonnerie de téléphone, qui diffusera son cri au moindre appel : le "Sharingpova". Face à une assistance très surprise, Sharapova esquisse un magnifique sourire et savoure son trolling. Elle sait qu'elle va casser le net dans les heures qui vont venir, qu'elle va faire l'objet du meme "Thug Life et que tous les amateurs de tennis vont scruter de près son retour. Non pas pour ses performances et son allure. Mais juste pour l'entendre à nouveau crier.