Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
La Serbie se qualifie de justesse, l'Australie et la Suisse passent à la trappe

La Serbie se qualifie de justesse, l'Australie et la Suisse passent à la trappe

Le week-end dernier a été consacré au premier tour de l'édition 2016 de la Coupe Davis. Si on a déjà vu que la France s'était qualifiée haut la main pour les quarts de finale, d'autres nations sont passées, de manière plus ou moins convaincantes. Au moins, on a la certitude que la Coupe Davis sera plus disputée que l'an dernier.

Tomas Berdych, que nous retrouverons en juillet face à la France

Tomas Berdych, que nous retrouverons en juillet face à la France

La rencontre de nos futurs adversaires: Allemagne - République Tchèque : 2-3

 

La bande à Noah se déplacera donc en République Tchèque au mois de juillet. Pourtant, la qualification n'a pas été simple pour Tomas Berdych et ses coéquipiers. Après l'ouverture du score non, sans douleur, de Philipp Kohlschreiber face à Lukas Rosol, Berdych a du lutter pendant 4h20 pour se défaire du très jeune Alexander Zverev (7/6 1/6 4/6 7/6 6/4). Le lendemain, la paire expérimentée Berdych-Stepanek a pris les devants en écartant le duo Petzschner- Kohlschreiber (7/6 7/5 6/4). Les dés semblaient jetés le samedi soir, puisqu'on imaginait mal comment Berdych pouvait s'incliner face à Kohlschreiber. Cependant, suite à une blessure aux ischios-jambiers, le n°1 serbe a dû se résoudre à jeter l'éponge face au meneur de l'équipe allemande. Finalement, Lukas Rosol s'est empressé de doucher les derniers espoirs allemands, après s'être défait d'un Alexander Zverev éteint par son marathon de l'avant-veille (6/2 6/3 6/1). Les compatriotes de Boris Becker devront sauver leur peau dans le Groupe Mondial en barrages, tandis que les Tchèques se feront le malin plaisir de nous accueillir chez eux. Près de deux ans après la raclée infligée à Roland-Garros, les vainqueurs de l'édition 2013 prendront leur revanche, très certainement sur dur intérieur.

Grande-Bretagne - Japon: 3-1

 

Les tenants du titre continuent leur chemin. Tout s'est déroulé de manière presque logique: Andy Murray, fervent défenseur de la compétition, s'est défait très facilement de Taro Daniel (6/1 6/3 6/1) avant que Kei Nishikori ne recolle les deux équipes à égalité, après sa victoire face au modeste Daniel Evans (6/3 7/5 6/3). Les frères Murray ont, ensuite, apporté le point du double, avant que le bras de fer tant attendu entre le n°2 mondial et Nishikori tienne ses promesses. En effet, il aura fallu 4h58 à l'Ecossais pour se défaire du très coriace Japonais. Après les deux premiers sets empochés non sans mal, Andy Murray a vu le n°6 mondial revenir dans les débats et recoller à deux sets partout. Fatigués, les deux joueurs ont accumulés les fautes dans le dernier set, mais Murray ne craquera pas et l'emporte 7/5 7/6 3/6 4/6 6/3. Les Britanniques se déplacera en Serbie pour les quarts de finale, en espérant que Djokovic et Murray soient tous deux de la partie.

 

Serbie - Kazakhstan: 3-2

 

Malgré la présence de Novak Djokovic, les Serbes ont eu très chaud face aux Kazakhs. Après la victoire inaugurale aisée du n°1 mondial face à Nedovyesov, les joueurs du pays des Balkans ont déchanté suite à la défaite de Troicki face à Kukushkin, et, surtout, la défaite de la paire Djokovic-Zimonjic samedi. D'ailleurs, il s'en est fallu de peu que le pays d'Asie Centrale reparte gagnant de Belgrade, puisque le "Djoker" a été sérieusement malmené par Kukuskin. Ce dernier l'a, en effet, poussé dans ses derniers retranchement puisque le Kazakh a mené 2 sets à un avant de voir le réveil du récent vainqueur de l'Open d'Australie. Finalement, c'est Troicki, qui avait été le bourreau de Llodra en 2010, qui qualifie son équipe, suite à sa victoire tranquille face à Nedoyesov.

 

Andy Murray et Novak Djokovic ont eu chaudAndy Murray et Novak Djokovic ont eu chaud

Andy Murray et Novak Djokovic ont eu chaud

Italie - Suisse: 5-0

 

Sans Federer, ni Wawrinka, la mission semblait très compliqué pour les Suisses. Mené par Marco Chiudinelli, 146eme joueur mondial, les Helvètes n'ont rien pu faire pour stopper les Italiens, privés de Fabio Fognini. A défaut d'être impressionnant - Lorenzi a du concéder deux sets et Seppi a laissé un set sur sa route - La Squadra Azzura a fait le boulot en remportant également le double, et s'est qualifié dès le samedi soir à Pesaro. Les protégés de Conrado Barazzutti, ancien demi- finaliste de Roland-Garros dans les années 70, accueilleront l'Argentine en quarts de finale. Ca sera une toute autre histoire.

 

Pologne - Argentine : 2-3

 

Pas de surprise à Gdansk ce week-end: les Argentins, véritables Poulidor de la compétition, ont empoché leur trois points sur les simples (le dernier, remporté par les Polonais, a compté pour du beurre) tandis que la paire expérimentée et reconnue Kubot-Matkowski s'est chargée de prendre le point du double. On espère juste que Del Potro soit suffisament revenu en forme pour être du voyage en Italie en juillet.

 

Australie - USA: 1-3

 

L'affiche la plus alléchante du week-end s'est transformée en véritable déception. Pour la première de Lleyton Hewitt dans le costume de capitaine, les Australiens, privés de Kyrgios et Kokkinakis, se sont inclinés et ont laissé apparaître de fortes dissentions au sein de leur équipe. Si Isner est sorti vainqueur du duel de gros serveurs qui l'a opposé à Sam Groth, Bernard Tomic s'est chargé de remettre les deux équipes à égalité suite à sa victoire face à (mais t'es mauvais) Jack Sock. Privé de quelques éléments ce week-end, Hewitt a dû se résoudre à sortir à nouveau les raquettes et s'associer à l'expérimenté John Peers. Cependant, malgré une joli remontée de deux sets, cela n'a pas suffit pour se défaire des incontournables frères Bryan. Le lendemain, Isner s'est chargé d'achever Bernard Tomic, touché à un poignet et visiblement pas content de l'absence de Kyrgios. Après leur demi-finale l'an dernier, les Australiens devront sauver leur peau aux barrages. Quant aux Américains, qui n'ont pas cessé de décevoir ces dernières années, ils auront l'honneur de recevoir la Croatie chez eux au mois de juillet. Avec la présence de l'étoile montante Taylor Fritz?

 

 

Belgique - Croatie: 2-3

 

David Goffin a été trop seul ce week-end, comme souvent lorsqu'il dispute la Coupe Davis. Malgré ses deux victoires en simple face au jeune Borna Coric et, surtout, face à Marin Cilic, le joueur du top 20 n'a pu empêcher son équipe de se diriger vers les barrages. En effet, son compère, Kimmer Coppejans, n'a rien pu faire face à Cilic et lui n'a rien pu faire avec son camarade de double pour arrêter la paire croate Dodig-Skugor. Enfin, Coppejans, 122eme joueur mondial, n'a pas eu les épaules suffisamment large pour pouvoir stopper Coric lors du match décisif. Même si on n'a pas trop de soucis à se faire pour eux, les Belges, finalistes de la précédente édition, devront disputer les barrages pour reester dans le Groupe Mondial l'an prochain.

David Goffin, seul au monde

David Goffin, seul au monde