Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
La France explose le Canada sous le soleil des Tropiques

La France explose le Canada sous le soleil des Tropiques

Pour la première rencontre de l'Equipe de France en Guadeloupe et celle du nouveau mandat de capitaine de Yannick Noah, les Bleus ont écarté aisément des Canadiens privés de Raonic et de Nestor (3-0). Sérieux, appliqués, et affûtés, les garçons de Noah attendent désormais la République Tchèque en quarts de finale. Une autre paire de manche se profile.

La France explose le Canada sous le soleil des Tropiques

Ca y est, l'équipe de France recommence a faire parler d'elle pour ce qu'elle produit sur le terrain! Quelques mois après l'imbroglio autour du licenciement d'Arnaud Clément et de l'ambiance lourde au sein des Bleus et de la FFT (dont on avait parlé dans un récent article, voir ci-dessous), on a eu le bonheur de retrouver la bande à Tsonga ce week-end en Guadeloupe. On y a vu beaucoup de sourires, qui manquaient tant ces derniers mois. Tout le staff a insisté sur le changement au sein de l'équipe: jogging à sept heures du matin, discussions pour régler les conflits d'antan, insistance sur la bonne humeur au sein de l'équipe (le fameux "le groupe vit bieng" cher à Didier Deschamps). Les Bleus savent qu'ils sont sur le chemin de la rédemption, qu'ils n'ont plus beaucoup de temps pour soulever le Saladier d'Argent et qu'ils doivent être prêts quelque soit les circonstances. Même si nous avons appris au dernier moment que Raonic et Daniel Nestor ne seraient pas du voyage, ils ont, face à eux, des joueurs qui n'ont rient à perdre et une équipe qui progresse d'année en année.

 

 

 

 

Neuf sets à zéro

 

Ainsi, même si on est loin de la menace liée au niveau de jeu hallucinant affichée par Raonic en Australie, l'enjeu de cette rencontre, pour les Bleus a été de rester sérieux et de concéder le moins possible à l'équipe du pays de Jim Carrey. Au terme de ce week-end, on peut dire que les Bleus ont laissé une copie presque parfaite et n'ont pas failli à leur mission. Vendredi, Gaël Monfils a ouvert le premier acte contre Dancevic, 245eme joueur mondial mais ancien top 100. Sérieux sur son service, le Parisien de naissance, mais Guadeloupéen par son père, a dicté le jeu de bout en bout et n'a fait qu'une bouchée de son adversaire, lessivé par la chaleur. 85 minutes, seulement, après le début de la rencontre, la Monf était déjà à la douche, après n'avoir laissé que sept jeux à Dancevic. "Sliderman" confirme, avec cette rencontre, les bonnes dispositions entrevues lors de son parcours solide en Australie.

Monfils, à l'action (source image: RTL)

Monfils, à l'action (source image: RTL)

Ensuite, Gilles Simon a pris le relais pour se frotter au meilleur Canadien aligné ce week-end, Vasek Pospisil. En délicatesse depuis le début de sa carrière en Coupe Davis, le Niçois nous a fait peur, d'emblée, après avoir été mené 5-1 dans la première manche. Survolté lors du match de Monfils, Noah s'est, au contraire, effacé afin de mettre Simon le plus à l'aise possible. Finalement, "Gilou" est rentré dans le terrain et a forcé Pospisil à disputer des échanges plus longs pour enrayer la machine. De cette manière, le 19eme joueur mondial a débreaké à deux reprises son adversaire pour égaliser à 5-5, avant de porter le break fatal et empocher le premier set 7-5. A partir de ce moment, le match a basculé nettement en faveur du Français: Pospisil, dépité d'avoir laissé échapper le set, a montré de plus en plus de signes d'intolérance physique à la chaleur. Moins mobile sur ses jambes et essoré comme son compère Dancevic, le joueur de 25 ans a plié et a enchaîné les fautes directes. Voyant sa proie à l'agonie, Simon n'a laissé aucune chance au 45eme joueur mondial et a exercé une pression constante sur le service de son adversaire. Une heure et demi après la frayeur du premier set, l'ancien sixième joueur mondial peut souffler et a décroché sa quatrième victoire en Coupe Davis (7/5 6/3 6/3). 

La France explose le Canada sous le soleil des Tropiques

Ainsi, vendredi soir, la France mène 2-0 et on ne voit pas comment les valeureux canadiens peuvent se remettre en selle. Le lendemain, Tsonga et Gasquet ont la charge de composter le billet de l'équipe de France vers les quarts de finale. Opposés à Philipp Bester et à Pospisil (qui excelle en double sur le circuit), les deux français ont semblé inhibés en début de rencontre: si Gasquet a, globalement, assuré, Tsonga s'est montré imprécis en revers et a effectué quelques fautes directes à la volée. Malgré tout, le Manceau a gardé son calme et a su élever son niveau de jeu quand cela a été necessaire, notamment au moment de sauver quatre balles de sets à 5-4 au premier set. Ce pragmatisme a, d'ailleurs, permis au double français d'empocher le premier au tie-break. Après un premier set de haute volée, la paire canadienne a fléchie physiquement et ont offert le deuxième set aux Français. Cependant, contrairement à la veille, les Canadiens n'ont pas lâché et ont pu de nouveau rivaliser avec "Tsongasquet". En face, les Tricolorores ont préféré jouer sans fausse note et ont attendu le tie break pour assener le coup fatal. De manière appliquée, les Bleus, affutés, se sont qualifiés pour les quarts de finale dès le samedi soir et partent de Martinique avec de bonnes bases. Ils se déplaceront en juillet en République Tchèque pour affronter Tomas Berdych et sa clique. On a déjà hâte de voir ce que va réserver la suite de la compétition aux Français.

Tsonga et Gasquet euphoriques (source: sudouest.fr)

Tsonga et Gasquet euphoriques (source: sudouest.fr)