Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour

Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour

Les huitièmes de finale se sont achevés et auront emporté nos chances françaises, ainsi que Maria Sharapova. En revanche, vous pouvez checker, sur votre emploi du temps, l'après-midi de mercredi, au cours de laquelle, Rafael Nadal et Novak Djokovic se livreront un combat, sous un soleil de plomb.

Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour
Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour

Nadal et Djokovic au rendez-vous

 

Nous l'avons attendu, il aura bien lieu: on ne vous parle pas de l'hiver dans Game of Thrones, mais du bras de fer entre Nadal et Djokovic en quarts de finale de Roland-Garros. Les deux joueurs arrivent dans les meilleures dispositions avant de s'entretuer. Aujourd'hui, les deux hommes ont livré des performances convaincantes. Commençons par le n°1 mondial, qui n'a fait qu'une bouchée de Richard Gasquet (6/1 6/2 6/3). Impérial sur son service, notamment sur sa première balle de service, le Serbe a tué les chances du Français en le breakant d'entrée dans chaque set. Auteur de 46 coups gagnants, Djokovic a fait visiter le court sous tous ses aspects à son adversaire, trop loin de sa ligne pour espérer l' inquiéter. Pourtant, au début de la rencontre, Gasquet ne s'est pas laissé faire, et a résisté vaillemment pendant 25 minutes. Cependant, une fois le verrou débloqué, Djokovic, toujours en plein milieu, a arrosé de tous les côtés. En concédant seulement 36 jeux en quatre matchs, le Serbe peut aborder son bras de fer tant attendu face à Nadal.

Ce dernier, malgré un niveau de jeu aux antipodes de celui de sa tournée sur terre battue, a concédé un set face au vif américain Jack Sock (6/3 6/1 5/7 6/2) . En fait, disons qu'il y a eu deux matchs: le premier, qui comprend les deux premiers sets, où le coup droit de Nadal a retrouvé de sa superbe et a parfaitement répondu aux multiples assaults du très prometteur américain. De plus, Rafa a su profiter des failles du service de Sock pour l'attaquer de toute part et, ainsi, prendre rapidement le large. Cependant, le 37e joueur mondial, dont le moral a semblé hors de ses chaussettes (Jean Bloguin, humoriste...), a joué les matadors pour dompter le Taureau de Manacor. Désireux d'offrir une belle performance à son père, qui a fait le déplacement pour observer son fils, l'Américain de 22 ans a pris le taureau par les cornes et s'adjuge la troisième manche en prenant la mise en jeu du nonuple vainqueur des lieux. Cependant, telle La Montagne dans Game of Thrones, Nadal met brusquement fin aux espoirs de son fringant adversaire du jour. 

Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jourVers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour

Du ménage chez les Français...

 

Si nous avons évoqué l'impuissance de Gasquet face à Djokovic, il faut également, souligner celle de Monfils devant Roger Federer. Disputée sur deux jours, cette rencontre a connu deux scénarios différents. Tout d'abord, dimanche, nous avons assisté un mano-à-mano équilibré entre les deux hommes, où chacun d'eux a fait la différence sur une phase du match en peu de points. En effet, Roger Federer doit sa première manche à son break d'entrée sur le service de Monfils. Ce dernier, poussé par le public, a réussi à recoller à égalité avant la nuit, en chipant le service de la légende suisse en fin de deuxième manche. On a pensé que le meilleur était à venir dans cette rencontre, mais nous sommes restés sur notre fin, aujourd'hui. En effet, bien que sa tenue soit de la même couleur que Hulk, Monfils, tel l'Homme Invisble, a semblé transparent face à Federer, qui se rapproche d'Iron Man. 

Chardy, quant à lui, n'a pas démérité face à Andy Murray (6/4 3/6 6/3 6/2) . Si l'Ecossais ne possède pas encore le charisme de Braveheart, il a, en revanche, acquis de belles aptitudes sur terre-battue. Malheureusement, sa victime du jour se nomme Jérémy Chardy. Pourtant, le Palois a su poser des problèmes face un joueur qui n'a pas encore connu la défaite sur la surface ocre cette saison. Durant les trois premiers sets, le 45e joueur mondial a fait jeu égal face au protégé d'Amélie Mauresmo. Teigneux, le Français n'a jamais rien lâché, comme l'atteste ce premier jeu du deuxième set, où il doit sauver trois balles de break contre lui avant de se révolter pour égaliser à une manche partout. Cependant, l'Ecossais, qui a vécu la tragédie de Dunblane (où un fou a ôté la vie de 16 enfants, en 1996 ndlr), revient petit à petit dans le match, et profite d'un coup de mou de son adversaire pour amorcer l'opération commando et se détacher irrémédiablement.

 

Vers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jourVers un Nadal- Djokovic, Sharapova éliminée: le point de jour

... et chez les femmes

 

Chez les femmes, on commence à y voir plus clair. En effet, deux évènements majeurs se sont déroulés aujourd'hui: les éliminations de Sharapova et de Kvitova, respectivement deuxième et quatrième joueuses mondiales. Concernant la dauphine de Serena Williams, elle n'a pas réussi à mener l'échange face à Lucie Safarova (7/6 6/4). Puissante, et capable de conclure l'échange en trois coups de raquette avec son coup droit croisé-court, l'ancienne compagne de Tomas Berdych multiplié les coups gagnants et n'a pas laissé l'opportunité à la tenante du titre d'imposer son rythme et sa puissance. Au prochain tour, Safarova retrouvera Garbine Muguruza, qui s'était révélée l'an dernier en laminant Serena Williams au deuxième tour.

Quant à Kvitova, elle s'est sabordée face à la suissesse Baczinsky (2/6 6/0 6/3). Au fur et à mesure, on a eu la vague impression que c'est Petra qui avait perdu la rencontre, et non Timea qui l'avait gagnée. En effet, la quatrième joueuse a débuté en trombe la partie: offensive, portée vers l'avant, et pragmatique sur le service de la Suissesse, elle a complètement inhibée son adversaire, impuissante face à ce récital. Cependant, l'outsider de la partie ne s'est pas décourragée, et a retrouvée une qualité de première balle satisfaisante pour atomiser la n°1 tchèque, qui a commencé à multiplier les fautes directes (40 sur l'ensemble du match!). Au tour suivante, la tête de série n° 23 retrouvera la tombeuse de Mladenovic, la Belge Van Uytvanck, qui continue sa folle épopée en ce Roland-Garros 2015.

 

S'il y a bien une joueuse qui doit se frotter les mains ce soir, c'est Serena Williams. A présent, la route pour un nouveau titre à Paris se dégage, d'autant plus que la n°1 mondiale parvient à s'imposer (1/6 7/5 6/3) sans produire son meilleur tennis. En effet, face à sa compatriote Sloane Stephens, la protégée de Patrick Mouratouglou a eu besoin d'un set et demi avant de prendre la pleine mesure sur sa cadette de douze ans. Dans un premier temps, la cadette des soeurs Williams a commis beaucoup de déchets, et s'est montrée nonchalante avant de revenir à la (presque) pleine possession de ses moyens. Sans la manière, elle retrouvera l'Italienne Sara Errani, finaliste à Paris, il y a trois ans. Ce sera le meilleur moment pour Serena de monter son niveau de jeu, de se montrer décisive d'entrée, face à une opposante pugnace, qui tâchera de créer l'exploit.