Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Chardy sur un nuage, Mladenovic cale: le point du jour

Chardy sur un nuage, Mladenovic cale: le point du jour

La première semaine de Roland-Garros s'achève, et six français s'en sont extirpés avec succès. Après Tsonga, Simon, Monfils et Cornet hier, trois d'autres devaient compostés leur billet pour les rejoindre. Au même moment, d'autres cadors comme Djokovic, Nadal, Murray ou Serena Williams foulaient les courts.

Chardy sur un nuage, Mladenovic cale: le point du jour

Le match du jour

 

   Mis à part Serena Williams et Richard Gasquet, qui ont dû chercher leur place en huitièmes de finale au forceps, tous les qualifiés du jour ont réussi à vite plier l'affaire. Ainsi, si on devait retenir une victoire, nous choisirions, de manière un peu subjective, celle de Jérémy Chardy. En effet, le Palois s'est, littéralement, approprié le court n°1 depuis le début de la quinzaine. Loin de la pression qui peut exister sur le Central, le 47e joueur mondial signe des performances de haute volée sur ce court plus intimiste, circulaire, où les spectateurs les plus éloignés restent proche du terrain et du centre du jeu. Après avoir dompté le service puissant de John Isner au tour précédent, Chardy a écoeuré le Belge qui monte, David Goffin (6/3 6/4 6/2). Même si tout n'a pas semblé parfait ( le Français s'est retrouvé dans des situations facheuses sur son service, au premier set, quitte à se faire breaké deux fois), il a rendu une copie très propre, avant de se frotter à Andy Murray: 39 coups gagnants, un jeu offensif efficace, un bon taux de premières balles passées (70%), des jeux de retours appliqués et qui ont, souvent, débouché sur des balles de break (11 sur tout le match). Surtout, quand Goffin a commencé à s'échapper dans le deuxième set (il menait 4-3), le joueur local l'a vite calmé en remportant, non seulement, les trois jeux suivants, et en breakant, en plus, d'emblée son adversaire dans le troisième set. Chardy, pour la deuxième fois de sa carrière, rejoint le contingent des six français qui mène au huitième de finale. Au prochain tour, il devra créer l'exploit pour venir à bouts d'Andy Murray, détonnant depuis son entrée à Roland-Garros, et qui n'a fait qu'une bouchée de Nick Kyrgios, dont le coude semblait poser problème.

Chardy sur un nuage, Mladenovic cale: le point du jour

Des favoris tranquilles.

 

Rien à signalier pour les favoris. Kvitova, après deux premiers tours décévants, s'est reprise en main pour ne faire qu'une bouchée de la Roumaine Begu. La n°4 mondiale s'est, notamment, montrée impériale sur son service (85% de points gagnés sur sa première balle), et a fait parler de sa puissance pour inscrire une vingtaine de points gagnants.

Novak Djokovic, lui, s'est montré plus réaliste que son jeune adversaire du jour et sosie de l'acteur Vincent Lacoste (vu dans Les Beaux Gosses ou Hippocrate), Thanasi Kokkinakis (6/4 6/4 6/4). Ne donnant aucune possibilité à son adversaire de l'inquiéter sur son service (l'Australien ne s'est procuré aucune balle de break aujourd'hui), la stratégie du n°1 mondiale consistait, également, à choisir un jeu de service de son adversaire au cours duquel il devait élever son niveau de jeu et faire suffisament pression pour le breaker. Au prochain tour, il défiera Richard Gasquet, qui a du s'employer pour se défaire du Sud-Africain Kevin Anderson (4/6 7/6 7/5 6/4).

Rafael Nadal, le principal rival du Serbe, a, logiquement, vaincu le Russe Kuznetsov (6/1 6/3 6/2). Malgré le score, qui semble refléter d'un match à sens unique, Rafa doit, encore, effectuer des ajustements sur son jeu: en effet, l'Espagnol a connu quelques soucis sur sa première balle de service (seulement 59% de première balle), si bien que le Russe en a profité pour le breaker sur les deux premiers sets. Cependant, le neveu de Svetlana Kuznetsova a connu les mêmes travers et la sentence s'est montrée impitoyable: on n'a pas le souvenir qu'il ait empoché de jeu sur son service au premier set et s'est fait prendre huit fois son service, au cours de la renconte. Ainsi, Nadal, ne trouvant pas de garanties suffisantes sur sa mise en jeu, a fait pression sur son adversaire pour s'en sortir. Quant au Russe, il a montré de belles bases malgré le score sévère. Au prochain tour, le Majorquin croisera la route de Jack Sock, dans ses pompes depuis le début du tournoi, et qui n'a pas vacillé face au jeune Borna Coric.

 

Cependant, la tâche a paru plus compliquée pour Serena Williams. Face à Victoria Azarenka, la n°1 mondiale s'est faite peur (3/6 6/4 6/2). Pas à l'aise dans les entames de set, puisque elle a, systématiquement, concédé sa mise en jeu à ce moment, l'Américaine ne s'est révoltée qu'à partir du milieu du deuxième set, alors qu'elle était menée 6/3 4-3. A ce moment-là, elle est entrée en phase commando, en empochant les trois jeux suivants, malgré un litige à 30-A lors du dernier jeu du set: en effet, une balle d'Azarenka a été déclarée faute, alors qu'elle se trouvait parfaitement dans le terrain. C'est alors le point a été rejoué, et cela a permis à Williams de se procurer une balle de set. Se sentant lésée par cette décision, la Biélorusse a craqué et a laissé la native de Sanigaw s'envoler vers la victoire. Au prochain combat, elle rencontrera une de ses compatriotes, Sloane Stephens, tombeuse de la Bulgare Pironkova (6/4 6/1)

 

 

Si nous avons évoqué les qualifications de Gasquet et de Chardy, on doit, malheureusement, signaler l'élimination de Kristina Mladenovic, qui n'a pu résister face aux 25 coups gagnants de la révélation du tournoi, la belge Van Uytvanck. Un élément a fait la différence dans cette rencontre: la capacité à embêter son adversaire sur son service. La Belge, en se procurant six balles de break, en attaquant sans cesse de tous les côtés, a pris l'ascendant sur la Française, qui n'est pas arrivé à créer le jeu et à tirer avantage de sa première balle.