Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Pourquoi mange-t'on des fraises à Wimbledon?

Pourquoi mange-t'on des fraises à Wimbledon?

Chaque année, on voit cette image lors du tournoi de Wimbledon: des spectateurs consomment allègrement des fraises à la crème. Pourtant, le climat anglais ne favorise pas la culture de fraises. Alors qu'est-ce qui pousse nos chers voisins anglais à être fondu de fraises lors de leur tournoi emblématique? Elément de réponse par ici.

Pourquoi mange-t'on des fraises à Wimbledon?

L'histoire de la relation entre la fraise et Wimbledon constitue un mystère: car même avant la création du tournoi en 1874, les fraises atterrissaient déjà dans les assiettes anglaises. En effet, la tradition d'associer des fraises à de la crème fraîche remonte au XVIème, et plus précisément de 1542. Un notable, Andrew Boorde, tomba amoureux de cette recette après un séjour à la campagne.

Pourtant, lors de la première édition du tournoi, les fraises et le tennis furent le symbole d'un été fertile et prospère. Tous les spectateurs tombèrent, alors, sous le charme de cette collation, aussi simple que gourmande ou efficace. Cependant, la où le bât blessait, était de comprendre que ces fruits ne purent être produits en Angleterre, à causes des conditions météo non propices à ce genre de culture. Ce problème fut résolu dès 1953, avec l'introduction de la variété Elsanta, produite dans le Kent (non loin de Londres, en somme). Quant à l'ajout de la crème, on n'en sait la date de son introduction: 1881 pour les uns, 1970 pour les autres.

Bref, devenues de véritables icônes et faisant partie de la tradition du tournoi, ce sont 28 tonnes de fraises et environ 7000 litres de crème qui sont consommées durant la quinzaine londonienne.