Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.

Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.

Enfin une journée ensoleillée à Roland-Garros! Cela embellit la journée où Rafael Nadal, Ana Ivanovic, Simona Halep, mais aussi Murray, Ferrer, Monfils, Gasquet ou Mladenovic ont joué. Retour sur ces duels au soleil.

Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.

La boucherie continue chez les filles, Nadal file.

Après Na Li mardi, Serena Williams mercredi, Agnieszka Radwanska hier, c'est au tour de la serbe Ana Ivanovic de tomber. L'ancienne n°1 mondiale, vainqueur ici en 2008, a payé son trop grand nombre de fautes (30) et, par conséquent, s'est lourdement inclinée face à la tchèque Lucie Safarova (6/3 6/3). Mise à mal sur son service (son adversaire s'est procuré 9 balles de break), elle a été trop approximative dans son jeu pour prétendre gagner la rencontre, au contraire de son adversaire du jour qui a montré de l'envie. Au prochain tour, elle affrontera une autre ancienne championne à Roland (en 2009), la russe Kuznetsova, qui a éliminé la 6ème joueuse mondiale, Pertra Kvitova, dans une partie avec un troisième set épique (6/7 6/1 9/7). En effet, il aura fallu plus de trois heures de jeu pour venir à bout d'une tchèque blessée à la cuisse droite. Surtout, les deux joueuses se sont chacune retrouvées à un jeu du match. Finalement, Kvitova, qui a pourtant sauver plusieurs balles de match, a craqué , laissant le champ libre à l'ancienne n°2 mondiale, aujourd'hui retombée au 28ème rang.

Chez les hommes, la journée des favoris tient en trois lettres: RAS. En effet, Rafael Nadal a rejoint les huitièmes de finale sans soucis en écartant l'argentin Leonardo Mayer (6/2 7/5 6/2), dans une partie où il n'a commis que très peu de fautes (10 seulement). Tous les voyants sont au vert pour le tenant du titre, même si on l'a déjà vu plus impressionnant (son coup droit et son déplacement restent perfectibles) et même si ses douleurs au dos sont revenues. Quant à son compatriote David Ferrer, il a disposé sans trop lutter de l'italien Andreas Seppi (6/3 7/6 6/3). Encore une partie très solide du 5ème joueur mondial, qui n'a toujours pas concédé de sets sur la terre battue parisienne.

Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.
Monfils continue,Ivanovic cale: ce qu'il faut retenir de ce samedi sur les courts.

Journée contrastée chez les Français

Chez les Français, la journée a été spectaculaire, même si les issues ont été différentes. Tout d'abord, Gaël Monfils a du batailler pendant 5 sets pour prendre le meilleur sur le fantasque Fabio Fognini (5/7 6/2 6/4 0/6 6/2). Le parisien a dû s'accrocher, face à un joueur qui dominait lors du premier set, avant que Gaël se réveille (et profite des fautes directes de l'Italien) et fasse la différence sur les points importants (break à 5-4 au troisième set) avant de connaître un trou d'air (et une justesse retrouvée chez Fognini) et l'appel au kiné lors du 4ème set. On a alors cru que les chances de qualification pour les huitièmes devenaient compromises, mais il a su trouver les ressources nécessaires pour s'accrocher et sortir vainqueur de la rencontre. Monfils peut d'ailleurs se concentrer: s'il continue sérieusement son parcours, il peut retrouver Nadal en demi-finale de Roland.

En revanche, on ne peut être que déçu de l'issue du match de Kristina Mladenovic, qui s'est inclinée sur le fil face à l'allemande Andrea Petkovic (6/4 4/6 6/4). C'est d'autant plus dommage quand on sait que "Kiki" avait recollé à un set partout et qu'elle avait breaké son adversaire dans le troisième se. Cependant, la joueuse d'outre-Rhin, ancienne top 10, a fait valoir son expérience et n'a rien lâché. Malgré la défaite, ce tournoi ne peut être qu'encourageant pour la Nordiste, qui retrouve des sensations dans son jeu.

A noter que le match de Richard Gasquet a été interrompu par la nuit, mais ça sent le sapin pour le Biterrois, puisqu'il est mené 6/3 6/2 2-2 face à un Verdasco qui joue du feu de Dieu ( plus de 20 coups gagnants dans le match), alors que le français semble n'avoir pas résolu complètement ses problèmes de dos.