Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Ce qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-Garros

Ce qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-Garros

L'édition 2014 du tournoi parisien a débuté aujourd'hui, avec les entrées en lice de Serena Williams, Roger Federer ou de Jo-Wilfried Tsonga. On fait le bilan d'une journée sans turbulences.

Ce qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-GarrosCe qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-Garros

Facile pour les têtes d'affiche

La journée s'est ouverte avec la rencontre qui opposait la n°3 mondiale Agnieszka Radwanska, dont la tenue fleurie a fait jaser, et la Chinoise Zhang.Cependant, l'opposition a tourné court et à l'avantage de la Polonaise, qui a n'a laissé que trois jeux à son adversaire (6/3 6/0). A l'image de cette rencontre, les favoris se sont montrés expéditifs: il n'a fallu qu'une 1h24 pour que Roger Federer et ses 40 coups gagnants passent tranquillement l'obstacle Lucas Lacko (6/2 6/4 6/2) et Serena Williams, après un début de partie un peu poussif où elle a commis pas moins de 7 fautes directes en 6 jeux, n'a laissé aucune chance à la française Alizé Lim (6/2 6/1).Par ailleurs, sa soeur Venus, tête de série n°27, a fait de même en mettant fin aux espoirs de sa cadette de 16 ans, la prometteuse suissesse Belinda Bencic (6/4 6/1). Sinon, Tomas Berdych (n°6) et Milos Raonic (n°8) ont livré des parties solides et n'ont pas concédé de set sur leur chemin, en écartant sans soucis (et de manière respective) le canadien Polansky (6/3 6/4 6/3) et le prometteur australien Kyrgios (6/3 7/6 6/3).

La seule ombre vient de Francesca Schiavone, vainqueur à Paris en 2010 et finaliste en 2011, qui a pris la porte dès le premier tour face à la Croate Tomljanovic (6/3 6/3).

Ce qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-GarrosCe qu'il faut retenir de cette première journée de Roland-Garros

Des victoires logiques et des regrets pour les Français

7 français ont foulé les courts en cette journée d'ouverture. Deux d'entre eux se sont affrontés: il s'agit de Jo-Wilfried Tsonga (n°13) et d'Edouard Roger-Vasselin. Après un début de partie indécis, où Tsonga s'est un peu cherché (il menait 3-0 au premier set avant de se faire rejoindre 3-3), le Manceau a globalement pris les devants tout au long de la rencontre, malgré la bonne résistance de Roger-Vasselin. Plus lucide sur les moments importants et plus tranchant, le 13ème joueur mondial s'impose 7/6 7/5 6/3 et rejoint le deuxième tour. Dans le reste de l'actualité, Jérémy Chardy, auteur d'une prestation solide face à Daniel Gimeno-Traver (7/5 6/2 6/2) attend Novak Djokovic pour un face-à-face au tour suivant. Enfin, il faut souligner la victoire de Claire Feuerstein, 120ème au classement WTA, qui s'est vite débarrassée de la Biélorusse Gorvotsova (6/1 7/5). Au prochain match, elle sera opposée à Daniela Hantuchova, tête de série n°31 du tournoi et ancienne 5ème joueuse mondial.

Pour les joueurs dont le parcours s'est arrêté dès aujourd'hui, il n'y a pas grand chose à se reprocher.Tout d'abord, Pierre-Hugues Herbert, 133ème joueur mondial, a bien accroché le géant américain John Isner (n°11) (7/6 7/6 7/5). C'est dommage pour lui, car il a réalisé un bon match (11 aces et 39 coups gagnants). Cependant, dans les moments décisifs, la plus grande expérience de l'américain s'est révélée capitale. J'espère vraiment que le Strasbourgeois progresse au classement, et que son jeu soit révélé à tous. Enfin, des regrets, Amandine Hesse peut en nourrir: la Toulousaine de 20 ans s'est inclinée 3/6 6/3 6/4 face à l'Autrichienne Meusburger et après avoir fait la course en tête dans le premier et dans une partie du deuxième avant de faillir sur son service (l'Autrichienne s'est procurée pas moins de 7 balles de break dans le troisième set).

Tous les résultats sont à suivre par le biais du premier lien ci-dessous, tout comme l'avancée des tableaux masculins et féminins.