Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Court Central

Le Court Central

Menu
Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Parce que le soleil et la terre-battue reviennent avec le tournoi de Monte-Carlo et que Roland-Garros commence dans 6 semaines, Court Central sera (au maximum) au plus près de l'actualité pour préparer le tournoi que tout le monde attend et suit tous les ans, ( l'édition 2014 commencera le 25 mai).Pour l'occasion, on dresse les portraits des principaux protagonistes masculins avant de s'intéresser au circuit féminin

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Rafael Nadal, l'évidence

Comment ne pas parler du n°1 mondial quand on évoque Roland-Garros et la terre battue? L'Espagnol, qui compte huit couronnes à Paris, doit pourtant reconquérir, cette semaine, sa plage monégasque, qu'il a laissée à Novak Djokovic l'an dernier après l'avoir occupée sans partage pendant huit ans.Bien entendu, Nadal reste l'archi-favori pour le titre à Paris, tant il maîtrise son sujet là-bas, mais devra faire face à de nombreuses embûches sur son chemin. Surtout, il faut considérer qu'il a (quasiment) tout à perdre, même s'il existe un fossé entre lui et ses adversaires. Ainsi, la conquête de Roland-Garros passera, forcément, par sa forme et ses résultats lors des Masters 1000 et du tournoi de Barcelone qui précèdent le tournoi parisien: s'il parvient à museler ses principaux rivaux et à soigner convenablement son dos douloureux, personne ne parviendra à prendre le taureau Rafa par les cornes.Sinon...

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Djokovic, la menace

Depuis trois ans, le Serbe pose de sérieux problèmes à Nadal,même sur terre: rien qu'en 2013, Nole lui a chipé le tournoi de Monte-Carlo, avant de le pousser dans ses derniers retranchements dans une demi-finale épique lors du dernier Roland-Garros. Ainsi, il ne faut pas s'étonner si l'objectif du Serbe est de s'imposer en terre parisienne, aux dépens de l'Ogre Ibérique.D'ailleurs,il est le seul qui soit en mesure de battre l'Espagnol à Paris: il possède les ressources physiques pour endurer le combat et des armes pour contrecarrer le lift de l'octuple vainqueur de Roland-Garros. De plus, le n°2 mondial reste sur une très bonne dynamique:il a effectué le doublé Indian Wells-Miami, après un Open d'Australie poussif. Ainsi, les prochaines semaines s'annoncent intéressantes, puisqu'on saura si le Djoker pourra prétendre au trophée Philippe-Chatrier le 8 juin. Affaire à suivre.

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Federer, Wawrinka, Ferrer, Murray, Berdych: Figuration ou coup d'éclat?

Parce que la terre battue ne se limite pas au duel entre Nadal et Djokovic, d'autres joueurs peuvent offrir une alternative intéressante. Tout d'abord, comment ne pas parler du regain de forme de Federer, qui fait plaisir à voir et qui peut présager des exploits (souvenez de son récital face à Djokovic à Paris en 2011, alors que le Serbe était invnicible)? Actuellement, l'ancien n°1 mondial retrouve de sa splendeur (même si il est encore loin de ses glorieuses années) et peut espérer atteindre le dernier carré, voire la finale de Roland-Garros. Si la légende suisse est source d'espoirs, la forme de d'autres joueurs pose au questionnement.

Sans remettre en cause son coup d'éclat retentissant à l'Open d'Australie, les derniers de tournois de Stanislas Wawrinka marquent un frein dans la dynamique de l'autre Suisse. Cependant, "Stanimal" est loin d'être manchot sur terre-battue, puisqu'il a atteint une finale à Rome en 2008 et a disputé un quart de finale à Paris l'an dernier.

Ensuite, Andy Murray et David Ferrer sont loin de leurs meilleur niveaux respectifs: le premier, qui n' est pas suffisamment remis de sa blessure au dos, est en plein doute, sachant que sa collaboration avec Ivan Lendl s'est terminée et que la terre-battue ne constitue pas sa tasse de thé. Quant au deuxième, ses performances déclinent depuis sa finale disputée à Roland-Garros. Néanmoins, Ferrer fait partie des trois meilleurs joueurs sur terre-battue à l'heure actuelle et peut prétendre à une nouvelle finale sur le Court Philippe-Chatrier, s'il retrouve sa confiance.

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Les joueurs français: Du mieux, vite!

La grande déception de ce début de saison, c'est le parcours de nos tricolores. Aucun d'eux n'est parvenu à satisfaire nos attentes. En effet, la collaboration entre Tsonga et le duo Ascione/Escudé tarde à porter ses fruits, et cela se voit dans les déplacements du Manceau sur le court et son revers qui reste faible. L'idéal serait de revenir à son meilleur niveau lors de la saison sur terre battue, pour se remettre en confiance, revenir à la hauteur des huit premiers joueurs mondiaux, et faire le plein de points à Wimbledon et lors de la tournée américaine.

Ensuite, Gasquet est blessé au dos depuis le tournoi de Miami et ne parvient à marquer son empreinte dans les grands matches, comme le prouve sa déroute face à Federer à Miami. C'est dommage parce que son choix ambitieux de travailler avec Sergi Bruguera (double vainqueur à Roland Garros en 1993 et en 1994) aurait pu lui permettre de franchir une étape, qui plus est sur la surface de prédilection de son entraîneur.

Toutefois,l'hécatombe n'est pas finie: entre les blessures de Simon et de Benoît Paire, les soucis personnels de Gaël Monfils, l'Espoir peut se cacher à six semaines de la grande fête du tennis français. Finalement, les (rares) sources de satisfaction viennent de joueurs dont on n'attendait pas grand chose: Edouard Roger-Vainsselin se rapproche d'une place de tête de série, et Julien Benneteau signe des performances encourageantes, après des mois de janvier et de février ternes et une altercation avec son entraîneur.

Qui s'illustrera sur terre-battue cette année?

Un possible vent de fraîcheur: Fognini, Dimitrov, Gulbis...

Enfin,un petit groupe de joueurs semblent capables de jouer les troubles-fêtes et de continuer de belles progressions. Tout d'abord, commençons par l'Italien Fabio Fognini, aux portes du top 10, qui s'est récemment illustré en venant à bout d'Andy Murray en Coupe Davis.De plus, il ne faut pas oublier qu'il enchaîne les bons résultats sur terre depuis le mois de juillet: il a gagné 3 titres et a atteint deux finales sur cette surface.Malgré cela et les progrès effectués, il peut encore se révéler fragile mentalement.S'il parvient à se canaliser, il pourra viser les derniers tours des Masters 1000, voire ceux de Roland-Garros, où il a déjà atteint les quarts de finale en 2011 (mais il avait déclaré forfait avant son match).

On peut ajouter à cette liste le Bulgare Grigor Dimitrov, qui continue de confirmer les espoirs qui sont placés en lui, surtout depuis qu'il s'entraîne avec Roger Rasheed (l'entraîneur qui a fait des miracles avec Hewitt, Monfils ou Tsonga). Le compagnon de Maria Sharapova, qui semble à l'aise sur l'ocre (malgré un jeu d'attaque qui s'adapte mieux sur gazon), peut poursuivre sa fulgurante ascension vers les sommets du tennis et créer des exploits. Pour rappel, il avait crée une sensation en éliminant Novak Djokovic du Masters 1000 de Madrid l'an dernier.

Enfin,le talentueux Letton Ernests Gulbis, qui nous avait tant déçu ses dernières saisons à cause de multiples errements, a (enfin!) décidé de s'entraîner sérieusement et justifie son énorme potentiel. Si vous vous souvenez bien, le grand public est tombé sous le charme de son service dévastateur et de son jeu relâché (malgré des frappes sèches) lors de l'édition 2008 du tournoi de la Porte d'Auteuil. Six ans après, le 23ème joueur mondial est tout à fait capable de rééditer son exploit, d'autant plus qu'il clame haut et fort ses ambitions et veut s'en donner les moyens: devenir n°1 mondial.

PS: Depuis ce matin, les 1000 visites ont été atteintes. Merci beaucoup de votre fidélité.

PPS: Pour les fans de glisse sur l'eau (et non sur terre), ce blog est pour vous